Actualités

Elections au Burkina : La mission d’observation électorale de la CEDEAO satisfaite du dispositif de la CENI

serifo_mahadjoLe chef de la mission d’observation électorale de la CEDEAO pour les élections législatives et présidentielle couplées du dimanche 29 novembre 2015 au Burkina Faso, l’ancien président de la Transition de la Guinée-Bissau, Manuel Serifo Nhamadjo, s’est dit satisfait du dispositif mis en place par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour l’organisation des dites élections.
Dans une déclaration faite à la presse le jeudi 26 novembre 2015 à Ouagadougou, au Burkina Faso, M. Nhamadjo a indiqué qu’il n’y a pas de  système parfait mais que le dispositif élaboré par la CENI lui garantit des résultats fiables.
«Le président de la CENI nous a fait le point des préparatifs du double scrutin de dimanche. Nous sommes satisfaits de l’équipement mis en place par la CENI, ainsi que du système utilisé. Cela donne la garantie que les élections seront transparentes», a-t-il indiqué.
Manuel Serifo Nhamadjo s’est dit satisfait du déroulement pacifique de la campagne électorale tout comme de l’engagement des différents acteurs qui œuvrent pour que ces élections débouchent sur des résultats fiables.
Il a indiqué que le rêve de la CEDEAO est de voir l’ensemble du processus électoral se dérouler normalement et que le gagnant soit celui désigné par le peuple burkinabè dans sa majorité, expliquant que la CEDEAO est comme un corps et chaque Etat membre constitue une partie de ce corps. «Si un seul Etat membre de la CEDEAO est malade, c’est toute la communauté sous-régionale qui souffre», a dit M. Nhamadjo.
Pour ce faire, il a exhorté les acteurs politiques burkinabè, notamment les candidats, les leaders des partis politiques ainsi que leurs militants et sympathisants afin que le double scrutin se déroule dans la paix, la quiétude, la sérénité et la cohésion nationale.
A l’issue du scrutin, la mission d’observation électorale de la CEDEAO exprimera son opinion et formulera, si nécessaire, des recommandations à l’endroit des différentes parties prenantes au processus électoral.
Ce sera à la faveur d’une déclaration préliminaire du chef de la mission d’observation à court terme, Manuel Serifo Nhamadjo, lors d’une conférence de presse, prévue le lundi 30 novembre 2015 à Ouagadougou.

Selon  M. Nhamadjo, cette mission est déployée par l’organisation régionale en vertu de son protocole  additionnel sur la démocratie  et la bonne gouvernance, afin de s’assurer du bon déroulement du processus électoral au Burkina Faso.
Dans une interview accordée aux journalistes, le chef de la division assistance électorale de la Commission de la CEDEAO, Francis Oké, a pour sa part indiqué que cette mission est composée de 142 observateurs, dont 15 à long terme et 127 à court terme
La composante à long terme est arrivée à Ouagadougou depuis le 8 novembre 2015, alors que celle à court terme y est arrivée le 24 novembre dernier, a-t-il déclaré, ajoutant que ces 142 observateurs seront présents dans les bureaux de vote le 29 novembre 2015, avec pour mission de veiller à la régularité, la transparence, l’équité et le bon déroulement du double scrutin législatif et présidentiel.
Outre le déploiement des observateurs dans toutes les 45 provinces et dans la majorité des communes du «pays des Hommes intègres», Francis Oké, a précisé qu’une salle de situation sera installée le jour des élections dans un hôtel à Ouagadougou.
«Dans la salle de situation, il y aura des points focaux de chaque région pour suivre l’état d’avancement du scrutin en temps réel. C’est donc un dispositif pour suivre de manière détaillée ce qui se passe sur le terrain», a-t-il ajouté.

Direction de la communication CEDEAO

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Pingback: Elections au Burkina : La mission d’observation électorale de la CEDEAO satisfaite du dispositif de la CENI | Guinee-news.org

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top