Actualités

Opération déguerpissement à Conakry : la démarche de la police décriée

deguerpissementDepuis que le Directeur General de la police et ses hommes ont entamé la chasse aux occupants des emprises publiques, les langues se délient et les débats enflent
Si dans l’ensemble, la mesure a été bien accueillie, aujourd’hui, la méthode fait défaut et fait des victimes-des innocents même si l’on pourrait se permettre. Journée ne suffit plus aux policiers pour mener leur opération.
Ils descendent nuitamment sur les lieux et saccagent tout ce qu’ils trouvent sur place : des tables, des kiosques parfois avec leurs contenus.
Dans la nuit du jeudi à vendredi, à 0h précisément, des témoins nous ont fait cas d’une descente musclée de policiers au petit pont de l’aéroport communément appelé marché aviation.
Ce vendredi 11 décembre, nous y avons fait un tour sur les lieux et le constat est amer : façade du marché amoché, femmes en pleurs au milieu de badauds à la recherche de quelques objets.
Aujourd’hui, beaucoup dénoncent la procédure de la police même s’ils comprennent la nécessité de donner une image reluisante à la ville de Conakry.
Faire déguerpir les lieux publics est mieux mais encore faut-il que cela se passe dans les règles de l’art et car de nombreux témoignages font état d’une disproportion  entre la méthode utilisée par la police et l’objectif visé.

Bangaly Kourouma

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top