Sports

Arrêt momentané du championnat de ligue professionnel : Vers un casus belli entre Boubah Sampil et Antonio Souaré ?

bouba-sampil-antonioLa décision du bureau de la Ligue Guinéenne de football professionnel, d’arrêter momentanément le championnat Ligue 1, conformément à un article des statuts et règlements de la tutelle, la FEGUIFOOT, ne serait pas la tasse de thé de M. Boubah Dinah Sampil, président de l’AS Kaloum, et par ailleurs, vice-président du bureau de cette même Ligue.
Selon nos informations, interrogé en marge du face à face AS Kaloum-Hafia FC, disputé dimanche et qui s’est soldé par un score vierge de 0 but partout, le patron des Jaune et Vert, aurait dit sa surprise et son rejet de cette décision de suspension du championnat.
La première question qui s’impose à l’esprit est celle que voici : M. Sampil a-t-il été autant ignoré par le bureau de la Ligue dont il est vice-président, quand cette décision se prenait, au point d’en être surpris ?
Dans l’entourage du président de la Ligue, M. Antonio Souaré, on se montre peu disert sur le sujet, à partir duquel pourrait naître une polémique qui pourrait faire du mal à la jeune ligue de football professionnel de Guinée.
On se borne simplement de motiver la décision de la Ligue par l’application d’une disposition des textes qui régissent le football guinéen, à savoir que lorsqu’une équipe nationale, est appelée à participer à une compétition internationale, cela nécessite un arrêt du championnat local.
C’est le cas pour la Guinée dont l’équipe locale doit prendre part pour la première fois aux phases finales du CHAN, qui se jouent au Rwanda, de la mi-janvier au début février.
L’équipe guinéenne, constituée que de locaux, de joueurs provenant justement des clubs guinéens qui participent à ce championnat, a besoin de ces joueurs, pour entamer sa préparation. Un stage est prévu à cet effet en Afrique du Sud.
A la lumière de ce qui précède, il est à dire deux, voire trois choses :
Primo : C’est une situation qui peut dénoter à quel point entre Boubah Sampil et Antonio Souaré, on ne sera jamais sûr que c’est l’amour retrouvé ;
Deuxio : Elle dénote donc d’un fonctionnement de la nouvelle Ligue, qui ne rassure pas ;
Tertio : Elle dénote apparemment ou de l’absence de collégialité dans la prise des décisions du bureau de la Ligue ou d’une mise à l’écart volontaire de Boubah Sampil, pour on ne sait quelle raison ?
Ça risque de schlinguer !

Bouba

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top