Actualités

Sénégal: le fils de Lamine Diack s’exprime sur l’affaire

LLLDDDDNouveau rebondissement médiatique dans l’affaire Lamine Diack à Dakar. Son fils, Massata, pointé du doigt, présenté comme celui qui pourrait apporter de nombreux détails dans cette affaire, et invisible ces derniers temps, s’est exprimé mardi soir 22 décembre dans un média privé.
Annoncé à Dubaï, caché en Mauritanie ou encore dans la ville sainte de Touba, Massata Diack a accordé cet entretien dans sa maison du quartier Yoff de Dakar. Il s’est exprimé durant plus d’une heure en français, puis en wolof. Peu d’informations permettent de reconstituer le puzzle de ce dossier tentaculaire. Massata Diack a affirmé qu’il n’avait aucun lien avec les affaires politiques de son père, que lui n’avait jamais financé l’opposition politique. Il estime aussi que son père a pu faire ces déclarations fracassantes sur les financements politiques à cause de son âge, il a plus de 80 ans. Pour Massata Diack, l’enquête menée à Paris, est une enquête à charge.
« La manifestation de la vérité doit se faire, mais une enquête sévère, jugée à charge et à décharge, c’est là où l’enquête a été biaisée. On a choisi la calomnie en violation du secret de l’instruction », a affirmé le fils de Lamine Diack.
Massata Diack a indiqué qu’il ne répondrait à la justice qu’au Sénégal. Pour l’ancienne Premier ministre et ministre de la Justice Aminata Touré, proche de la présidence, il n’est pas utile d’ouvrir une procédure judiciaire au Sénégal : « A mon avis, il y a procédure ouverte en France, on ne va pas ouvrir des procédures dans plusieurs pays du monde sur une même affaire. Les Etats sont appelés à coopérer, tous les Etats qui ont signé la convention internationale de lutte contre la corruption ».
Associations des droits de l’homme, organisations de la société civile ont de leur côté demandé l’ouverture d’une enquête au Sénégal. Au PDS, le parti d’Abdoulaye Wade, les cadres n’y sont pas favorables. Ils indiquent « ne plus avoir confiance en cette justice ».

RFI

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top