Actualités

Alpha et le blâme permanent des cadres du parti : un véritable faux-fuyant du Président ? (Sadikou)

alpha_condé22Depuis sa réélection lors de la  dernière  Présidentielle, Alpha Condé a pris le goût de trinquer les cadres du RPG Arc-en-ciel  au siège du parti dans un agenda devant lequel il s’incline soigneusement. Tous les week-ends, le Président s’annonce à l’assemblée générale de son parti pour s’offrir des moments de communions avec ses militants qui n’ont aujourd’hui d’interlocuteur et d’espoir  dans le parti que lui.  Avec des propos du genre « ce sont eux, ces ministres que j’ai nommés qui ont  refusé  de vous aider »  sur lequel débite-t-il à chacune de ses sorties, Alpha condé donne l’impression que le mal se trouve ailleurs et que c’est toujours les autres. Ce faux-fuyant affirme-t-on, du patron de l’exécutif guinéen ; ses militants commencent à s’en rendre compte. Ils estiment qu’Alpha Condé, avec son décret ,  pouvait  changer tout ce qu’il reproche aujourd’hui à ses cadres. Loin du souci apparent que le locataire de Sékoutoureya semble se faire du forçat quotidien de ses militants, les  plus malins, par contre, trouvent l’ explication ailleurs de son attitude méprisante vis-à-vis de ses cadres . « Ce n’est ni plus, ni moins qu’une façon pour lui de creuser d’avantage le fossé de la méfiance et du mépris entre les militants et leurs cadres pour qu’il n’y ait pas de pression venant de la part de ces derniers  dans ses choix futurs, à l’heure de la recomposition de l’architecture de l’appareil exécutif » en croient comme un dogme ces observateurs.

 « notre  parti a gagné, je vous en suis reconnaissant et  je dois gouverner avec vous »  disait un jour du haut de la pupitre du siège de son parti un ancien  Président très célèbre en France. Alors, ceux qui pensent tout faire tout seul, pensant simplement qu’ils sont arrivés là du fait d’une candidature indépendante courent le risque à leur parti  d’un avilissement.  D’aucuns pensent que c’est deal à la Alpha Oumar Konaré, du nom de l’ancien Président malien qui aurait  volontairement affaibli son parti dans le but de satisfaire un « deal » qui a favorisé l’avènement de ATT au pouvoir.

En demeurant dans cette pratique, Alpha Condé risque de fouilletter  l’orgueil de certains qui ne  s’empêcheront pas à leur tour aussi de risquer gros contre lui.

Rien est à exclure, c’est aussi assez réducteur de la volonté de celui qui a encore 5ans devant lui pour tout  refaire.   

 

Sadikou

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top