Actualités

Première assemblée de l’UFDG: Cellou évoque la crise au sein du RPG et accuse

IMG_20160109_123829C’est sous la présidence de Cellou Dalein Diallo que l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), a  tenu, ce samedi 9 janvier, sa première assemblée générale ordinaire de l’année 2016.

Le bureau politique national et d’autres structures du parti se sont succédés devant le président Cellou Dalein Diallo et les autres responsables, pour lire des voeux de bonne année. Des voeux à l’endroit du leader du parti mais aussi aux militants et sympathisants de la deuxième force politique du pays.

Dans son discours, au nom du bureau politique national, El hadj Diouma Diallo, a fustigé « le système de confinement des leaders, expérimenté » par l’actuel régime au cours de l’an 2015.

A son tour, Cellou Dalein Diallo, leader du parti, a fait observer d’abord une minute de silence, en la mémoire de Georges Gandhi Faraguet Tounkara, un des candidats à la dernière présidentielle, décédé le jeudi 7 janvier 2016.

Ensuite, Cellou Dalein évoquera la crise que traverse le parti au pouvoir, dont le siège a été assiégé ce samedi par des militants déçus. « Aujourd’hui, ils sont en train de comprendre », s’est réjoui Cellou Dalein Diallo.

Faisant un bilan de la gestion économique du pays, Cellou estime que l’an 2015 a été une année catastrophique pour la Guinée. Selon Cellou Dalein Diallo, le gouvernement d’Aplha s’est rendu coupable de plusieurs abus sur la population, notamment à Kintigna.

Evoquant les  conflits politiques qui ont eu lieu à Koundara et à Banankoro, Cellou dénonce une absence de justice équitable dans le pays.

« On a incendié onze (11) maisons, calciné plus de cent (100) motos. Lorsque vous subissez de l’injustice, vous n’avez pas de voie de recours », a-t-il déploré, parlant des affrontements préélectoraux enregistrés à Banankoro.

Ensuite, Cellou Dalein Diallo accusera le régime Condé d’octroyer des marchés gré à gré à des proches du chef de l’État.

Cellou Dalein a consacré une partie, une bonne partie de son discours aux opposants qui se sont rapprochés d’Alpha Condé. « Le problème est de savoir si c’est Alpha Condé qui a changé ou si c’est eux qui ont changé. Ceux qui sont partis à la soupe. On constate que leur bol , pour certains, est vide », ironise le leader de l’UFDG.

Cette assemblée générale a connu la présence de plusieurs autres responsables du parti. Parmi ceux-ci, il y a l’honorable Fodé Oussou.

Thierno Amadou Camara

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top