Actualités

Décès de Mariam Kouta Diallo et d’un doyen de faculté à Gamal : Des erreurs médicales en cause !

wpid-wp-1452285869076.jpgDeux récents cas de décès en Guinée, dus à de graves erreurs médicales, viennent de rappeler brusquement à nos esprits, une question qui a été toujours été recouverte du poids des pesanteurs sociologiques et surtout de la religion, dans un pays où plus de 95% des populations, pratiquent une religion monothéiste.

Il s’agit du décès d’une journaliste de la Radio Nationale, Mariama Kouta Diallo et de celui d’un doyen de faculté à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry, Koumandian Doumbouya.

Dans le premier cas, le médecin incriminé et qui officiait dans une clinique clandestine, précédemment fermée, a été mis aux arrêts par les services du Colonel Moussa Tiégboro Camara.

C’est dans la soirée de jeudi que notre consœur, s’est rendue dans cette clinique, située à Hamdallaye, pour y subir une intervention, pour cause de fibrome. Elle ne se relèvera plus de la chirurgie pratiquée sur elle.

Comment le médecin s’y est-il pris ? A-t-il pris toutes les dispositions idoines ? Avait-il tout le matériel et surtout tout le background cognitif pour pratiquer une telle intervention ? Peu sûr !

Des questions et d’autres qui se posent également dans le cas de ce doyen de Fac de l’université Gamal.

Sur ce cas précis, il faut dire que les enquêtes sont en cours, selon les services de renseignements, que nous avons joints.

Des mesures draconiennes s’imposent pour enrayer le fléau des erreurs médicales en Guinée. Autrement, elles continueront de faire plus de victimes.

Ce sera un des défis à relever pour le nouveau ministre de la Santé, Abdourahmane Diallo.

Bouba

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top