Actualités

Kerfala Yansané au grand garage de la cour du palais : Cette autre nomination bizarroïde d’Alpha Condé

YansanC’est un début de mandat pour le moins poussif, voire dans la tourmente pour Alpha Condé, qui semble quelque peu dans les vapes. A en juger par ses nominations qui vont dans tous les sens.

Les uns à la suite des autres, un peu comme à un bal de pompiers, il reprend à tour de bras ses frais anciens ministres, et les bombarde dans la plupart des cas de titres sans aucun contenu, parfois en créant des situations de conflits de compétences. D’ailleurs, cela a toujours été son mode de gouvernance.

Il y a deux jours, c’était Mohamed Diaré qui se voyait propulsé président de la cour des comptes, histoire pour lui, finalement de valider une gestion pour le moins catastrophique qui a été sienne, sous la direction d’Alpha Condé. C’est bizarroïde !

Et lundi soir, Alpha Condé d’enfoncer un peu plus le clou, en reprenant son tout nouvel ancien ministre des mines, à la présidence, faisant de lui, ministre d’Etat.

Là où c’est tout aussi bizarroïde, c’est le fait que les attributions énoncées comme celle de Kerfala Yansané, peuvent être sujettes à interprétations, et penser à de possibles conflits de compétences avec Ibrahima Kassory Fofana, en attendant de savoir quel sort il réservera à ce dernier et à son poste taillé sur mesure.

En tout cas, désormais, voici ce qui est attendu du vieux briscard Yansané : «conseiller le président de la République sur les relations avec les institutions multilatérales de financement et les fonds d’investissements publics et privés, ainsi que sur les questions monétaires et bancaires ».

Et le décret de rajouter : « il travaillera en étroite collaboration avec les membres du pool économique de la Présidence de la République ».

Voilà qui est dit ! La suite ? On verra !

Bouba

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top