Actualités

Mort de Georges Gandhi Tounkara : le « silence » étonnant du chef de l’Etat

wpid-wp-1451140327852.jpgApres l’annonce du décès de Georges Gandhi  Tounkara le 07 janvier dernier, les réactions ont fusé de toute part. Tant dans le milieu politique qu’au niveau de l’opinion nationale. Les cadres et autres hautes personnalités du pays se sont succédés dans la famille du défunt pour y présenter leurs condoléances à la famille éplorée. Moustapha Koutoubou Sanoh un ministre sortant du président Alpha Condé a été l’un des premiers à arriver chez feu Gandhi.

Pendant ce temps, l’absence du chef de l’Etat à la maison mortuaire laisse  de nombreux guinéens dans une série d’interrogations sans réponse. Alpha Condé n’a-t-il pas été informé de la disparition de Gandhi Tounkara, qui a d’ailleurs été l’un des candidats à la dernière élection présidentielle ? A-t-il un grief à l’endroit du désormais ex-président de l’UGDD ? Seul le locataire de Sekhoutoureya peut nous apporter des précisions.

En tout cas, ce mutisme d’Alpha Condé sur la mort de Georges Gandhi peut paraitre irritant. Tant le chef de l’Etat guinéen est souvent prompte à apporter son soutien moral aux non guinéens mais reste souvent invisible quand il s’agit de ses compatriotes. Gandhi  Tounkara a été enterré ce jeudi 14 janvier 2016 et toujours aucune réaction du président de la République.  Alpha Condé tarde encore à évoquer le nom de celui-là même qui l’avait rendu visite au lendemain de sa victoire au scrutin de 11 octobre.  Dans ses prises de parole ou sur les réseaux sociaux, feu Gandhi est le grand oublié d’Alpha Condé.

Pourtant le 29 décembre 2015, en partance pour Ouagadougou, où il devait assister à l’investiture de Roch Christian Kaboré, le président  Condé a eu l’amabilité de changer la trajectoire de son vol en se rendant à Nouakchott. Un petit détour dans la capitale Mauritanienne pour  « consoler » le président Mohamed Ould Abdel Aziz  qui venait de perdre son fils dans un accident de circulation.

Bangaly KOUROUMA

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. GORKO

    16 janvier 2016 at 0 h 07 min

    Eh bien plein dans le mil. On vient de se rendre à l’évidence d’une triste réalité.
    Comment voulez-vous que le Président qui a su à la minute prés la tenue d’une réunion entre amis de Jeunes cadres de la basse cote et ne pas être mis au courant du décès d’un grand Guinéen tel que Georges Gandhi? Helas ! ce n’était pas n’importe qui ce Grand intellectuel qui a su marquer son temps.
    Cherchez l’explication ailleurs et oubliez l’hypothèse  » de ne pas être informé.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top