A LA UNE

Energie: Fin à Conakry du 68 eme conseil des ministres de l’OMVS

IMG_20160116_003109La 68 eme session du conseil ordinaire des ministres de l’organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), vient de prendre fin à Conakry, samedi 16 janvier 2016, aux environs de O heure. Puisqu’elle a été précédée par des travaux préparatoires abattus par des délégations des quatre pays membres à savoir la Guinée, le Sénégal, la Mauritanie et le Mali, du 11 au 14 janvier 2016 à Conakry, la rencontre des ministres a pris moins de quarante huit heures (48) heures dans un réceptif hôtelier de la place.

Parmi la quinzaine des principaux sujets abordés au cours de cette rencontre de Conakry, figurent la présentation et l’examen[divider] du bilan 2015 et programmes d’activités pour 2016 du Haut-commissariat de l’organisation; l’état d’avancement du projet Koukoutamba, et la question relative à la réalisation du projet hydroélectrique de Guiama.

« Le conseil des ministres a pris connaissance de l’Etat d’avancement satisfaisant de la mise en oeuvre des programmes de l’organisation, à travers les rapports d’activités des différentes structures que sont: le Haut-commissariat, la société de gestion de Diama (SOGED), la société de gestion et d’exploitation de Manantali (SOGEM) et la société de a gestion de la navigation », a déclaré monsieur Kabinet KOMARA, Haut-commissaire de l’organisation, lisant le communiqué final de la session.

Au cours de cette session qui a été ponctuée par des discutions liées à la question énergétique, la problématique de la réalisation du barrage de Guiama, a occupé une grande partie. La partie guinéenne, qui veut que soit mis en valeur son potentiel énergétique, souhaiterait la réalisation rapide de ce barrage. Mais, selon un expert, qui a pris part aux travaux, nous explique que la Mauritanie a plutôt à elle seule parmi les quatre pays, une autre ambition qui est d’assurer son autonomie énergétique à travers des types d’énergie outre que les barrages hydroélectriques.

Toutefois, « Il (le conseil ndlr) a donné des directives appropriées pour un démarrage rapide du projet hydroélectrique de Guiama », a ajouté monsieur KOMARA.  Ce qui va certainement réjouir les autorités guinéennes.

Cette session a été présidée par le ministre mauritanien du Pétrole, des Mines et de l’Energie, monsieur Mohamed Salem BECHIR, président en exercice du conseil des ministres de l’OMVS. La  Guinée, qui a abrité les travaux, était représentée notamment par le ministre en charge de l’Energie, monsieur Cheick Taliby SYLLA.

Thierno Amadou CAMARA

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top