Actualités

RPG Arc-en-ciel : Alpha Condé banalise les réclamations des frondeurs au siège du parti

alpha_conde_siège_rpgA la grande surprise, le Président de la République  est finalement venu au siège du RPG, au moment où le parti traverse l’une des plus grandes crises de son existance. C’était à l’occasion de l’assemblée générale la plus attendue, depuis l’annonce de la suspension faite par les structures du parti de la suspension de toutes leurs réunions.

Pendant 20 mn, Alpha condé  s’est adressé à ses militants moins nombreux à cause du caractère surprenant de sa visite.  Cela n’a pas laissé  insensible  le patron de sekhoutoureya, qui a rendu responsable son bureau politique qui,  d’après lui, étant informé de son arrivée, n’a pas informé  les militants.

D’ailleurs, pendant tout son discours, Alpha Condé n’a pas manqué de  flétrir le comportement de son BPN ( bureau politique national) qui, selon lui, a manqué à son devoir. « C’est normal de contester, de manifester dans un parti, mais ça doit être fait suivant des procédures. On doit s’adresser au BPN qui doit à son tour remonter les réclamations. Ce qui n’a malheureusement pas été fait…ce sont des pyromanes sapeurs-pompiers « , a regretté Alpha Condé.
Le président a trouvé tacitement une explication dans l’humour, au déficit de consultations dénoncé par le parti au sujet de la formation du gouvernement. »Si je dois recevoir Sylla en audience à la présidence,  quelques minutes après, tout le monde en parle avant que je ne reçoive la personne….. », a dit le chef de l’Etat.
Evoquant le cas Tibou CAMARA,  Alpha Condé en a évoqué et semble tourner cette page. « On a dit partout que je veux nommer Tibou. Qui leurs a dit ça ? Les gens ont raconté assez de choses sur les nominations, ils ont élaboré une liste de noms ministrables et vous avez vu ce qui s’est passé « , s’est-il interrogé.
Le président a fait remarquer qu’il a agit conformément au souhait du parti qui lui a demandé de faire remplacer le Directeur de cabinet par quelqu’un d’autre. Il a, par la même occasion, menacé  son nouveau chef de cabinet civile , Mamadou Ballo, de limogeage au cas où ce dernier n’agirait pas conformément à la volonté des militants.
Comme à ses habitudes, pour son chant de cygme,   Alpha Condé à encore lardé de critiques les ministres « militants « qui, d’après lui n’ont rien fait pour les autres.
Le chef de l’Etat à justifié cette étrange ouverture par son ambition, selon lui, de construire le RPG à l’image de L’ANC en Afrique du Sud. Une réponse « ridicule » qu’il semble apporter aux préoccupations de ceux qui prédisent l’extinction de ce parti avant la fin du dernier mandat  de son géniteur.
Pour terminer, Alpha Condé a promis rencontrer les structures à la base qui sont porteuses de ses revendications.

Sadikou

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top