A LA UNE

UFDG: Cellou Dalein Diallo souhaite une bienvenue à Bah Oury

IMG_20160116_131451

Cellou Dalein DIALLO face à ses millitants ce samedi

La deuxième assemblée générale ordinaire de l’UFDG au compte de l’année 2016, s’est tenue ce samedi au siège national du parti. Dans son intervention, Cellou Dalein Diallo, président du parti, a évoqué plusieurs questions d’ordre national avant de s’intéresser à un sujet qui semble préoccupante à plus d’un titre: le maintien de l’équilibre au sein de la deuxième force politique du pays que représente sa formation politique.

« Nous n’accepterons pas que l’UFDG soit déstabilisée de l’intérieur », a-t-il dit. Parlant plus directement du de la menace que représenterait le retour annoncé de  Bah Oury, pour la stabilité de son parti, Cellou Dalein Diallo dit souhaiter que les rumeurs faisant état d’une instrumentalisation de ce dernier par le chef de l’Etat Alpha Condé, pour déstabiliser l’UFDG, ne soient pas vraies.

Par ailleurs, connu pour son discours modéré, Cellou Dalein Diallo  a souhaité la bienvenue à son premier vice-président, mais sans ne pas poser au moins une seule condition.  « Monsieur Alpha Condé multiplie les démarches pour affaiblir notre parti. Nul d’entre nous ne connait le contenu des entretiens qu’il a eu avec le vice-président Bah Oury. Mais la presse rapporte qu’il a donné de l’argent pour que monsieur Bah Oury vienne pour déstabiliser l’UFDG. J’espère que ce n’est pas le cas. Si c’était le cas, nous n’accepterons pas. l’UFDG n’appartient à personne, il appartient aux hommes et aux femmes épris de  justice de démocratie… Il sera la bienvenue s’il vient continuer le combat que nous avons  commencé mais s’il se laisse instrumentaliser par Alpha Condé, l’UFDG n’acceptera pas et prendra ses responsabilités », a précisé Cellou Dalein Diallo.

Venus massivement assister à cette réunion hebdomadaire, des militants et sympathisants du parti ont fortement acclamé le discours de leur leader qui a demandé plus de mobilisation. A l’assistance, Cellou a déclaré que « la victoire n’est pas loin ».

Thierno Amadou CAMARA

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Aguee

    17 janvier 2016 at 16 h 44 min

    Hahahahahahahahaha-hihihihi cellou a peur, hahaha, il a peur. Mais si Mr Bah Oury vient pour travailler la guinee pourquoi pas le laisser travaillé pour la cause dont il a vu. Donc pour toi ton combat que tu mené en guinée cest nest pas pour travailler avec quelqu’un d’autre sauf toi seul ou ton ethnie, mais si alors le cas maintenant ces pas la politique, cest de créée le recule pour la guinée et ns ne somme pas la pour sa mon cellou. Si tu ns montre les bon projets pourqoui nest pas vote pour toi après le deuxième mandat du president batiseur S.E. Apha CONDE, manssa fonikoro depuis des ciecles. Patient toi, ns avons vu comment tu a travaillé la guinee mais seulement le terrain étais trop minné 12 ministeres, wao, wao, wao, wao, wao.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top