Actualités

Le ministre Marc Yombouno et son homologue du budget, Mohamed Doumbouya, à la rencontre du secteur informel ce mercredi

08e85f7b-b07d-46da-8304-0d502591c9dcConduite par son président Elhadj Saliou SONOCO Diallo, l’Association des Vendeurs et Petits Commerçants a eu une rencontre de travail et d’échange ce mercredi avec le Ministre du Budget Monsieur Mohamed Doumbouya en compagnie du Ministre du Commerce Monsieur Marck Youmbouno et des cadres des départements du Commerce, du Budget et de l’Industrie. La rencontre s’est déroulée dans la salle de réunion du Ministère de l’Economie et des Finances autour d’un objectif, celui de « Formaliser l’informel ». Cette initiative qu’ambitionne le nouveau Ministre du Budget Mohamed Doumbouya se matérialise d’entrée par cette rencontre facilitée par Elhadj Saliou SONOCO Diallo président de ladite association.

Introduisant son intervention par les messages de bienvenue à ses invités, Monsieur Mohamed Doumbouya a expliqué qu’au sortir de la crise sanitaire qui a durement touché notre pays et fragilisé son économie, l’ambition de l’Etat Guinéen est de construire une économie forte. Pour lui, cette construction se fera avec tous les guinéens de tous les bords, c’est pourquoi le Président de la République a mis en place un gouvernement de développement dira-t-il. Ensuite, il a rappelé aux acteurs du secteur informel que l’Etat guinéen est dans une nouvelle dynamique économique qu’il faut tenir et expliquer aux agents du secteur informel parce qu’ils participent à l’essor au quotidien.

Parlant de l’augmentation des TVA sur les produits tels que la farine et les huiles alimentaires, le Ministre Doumbouya a informé ses hôtes que celles-ci ont augmenté légèrement en passant de 18% à 20% pour mieux soutenir l’économie nationale après la crise Ebola. Ce qui explique pour lui la tenue d’une telle rencontre en vue d’informer et expliquer aux opérateurs économiques les biens fondés de cette hausse des taxes.

Déterminé à assurer une bonne collecte des taxes et à créer de meilleures conditions de travail aux agents du secteur informel, le Ministre Doumbouya s’est engagé à mettre dans un bref délai un mécanisme de sécurisation des opérateurs économiques ainsi que leurs biens. Par ailleurs, il a proposé à ses hôtes de mettre en place un système de collecte de taxe et de s’assurer que les taxes collectées aillent dans les caisses de l’Etat et non dans les poches des agents des services d’impôts. C’est sur ces mots qu’il a passé la parole au président de l’association des vendeurs et petits commerçants Elhadj Saliou SONOCO Diallo.

En sa qualité de président de ladite association, Elhadj Saliou SONOCO Diallo a insisté sur le fait qu’il est important d’associer les acteurs du secteur informel à certaine prise de décision concernant leurs activités, ce qui faciliterait à ses yeux leur justification au près des petits commerçants et détaillants. Par ailleurs il a salué cette démarche du Ministre du Budget qui est de nature à établir le dialogue et la sensibilisation entre l’Etat et les associations de commerçants d’une part et les associations et les petits commerçants d’autre part. Avant de passer la main au porte-parole de l’association, Elhadj Saliou a expliqué qu’au lieu que la TVA soit payée par les agents du secteur informel, elle devrait plutôt être payée par les consommateurs. Sur la question des impôts, il a rassuré le Ministre que les commerçants ne refusent pas de payer l’impôt, mais ils veulent seulement s’assurer que les agents fictifs n’en profitent.

Mme Barry Porte-Parole de l’association a tout simplement salué la main tendue du Ministre Doumbouya avant d’affirmer qu’elle prend bonne note de celle-ci. En outre, elle a affirmé qu’elle fera un compte-rendu fidèle aux différentes associations qui les ont mandatés et que c’est après cela qu’ils reviendront vers le Ministre avec des propositions et des projets concrets.

Accueillant ces mots avec satisfaction, le Ministre Mohamed Doumbouya a conclu la rencontre en réitérant la disponibilité du gouvernement à accompagner les opérateurs économiques guinéens où qu’ils se trouvent.

La Cellule de Communication du Gouvernement

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top