Actualités

Gouvernement Youla: le Conseil Régional de la Société Civile de Conakry évalue les premiers pas

4crosccA travers une déclaration parvenue à la rédaction de mosaiqueguinee.com, ce lundi 25 janvier 2016, le Conseil Régional des Organisations de la Société Civile de Conakry (CROSCCkry) émet de sérieux doutes sur la capacité du nouveau premier ministre à ne pas décevoir les guinéens. Ce, en passant au peigne fin, un certain nombre de « trébuchements » du principal concerné.

Lisez !

Déclaration du Conseil Régional des Organisations de la Société Civile de Conakry (CROSCCkry) à l’adresse du Gouvernement.

Le peuple de Guinée après deux (2) longues années de deuil, de stigmatisation et de dures épreuves sur le plan socioéconomique et culturelle relatives à Ebola, accompagnées des perturbations d’ordre politique, a accueilli avec beaucoup d’espoir la nomination d’un Premier Ministre Chef du gouvernement issus du secteur privé et relativement jeune.

Le Conseil Régional des Organisations de la Société civile de Conakry, en sa qualité de porte-voix des citoyens à la base, après une période d’observation du premier gouvernement Mohamed Youla sur un certain nombre de questions, s’interroge sur sa capacité de passer de la parole à l’action.

En effet, si le CROSC – Ckry salue:  -Les négociations engagées entre le mouvement syndical et le gouvernement Youla sur la réduction du prix du carburant à la pompe, il s’interroge sur la lenteur et la volonté même dans cette négociation, pendant que le prix du baril est à son plus bas niveau sur le plan international depuis 15 ans. Surtout, quand on sait que le pays frère de la Sierra Leone qui a été autant éprouvé et voir plus que la Guinée par Ebola a déjà fait des gestes d’atténuation du coût de la vie de sa population par la réduction du prix du carburant à la pompe. En rappel, la Guinée a adhéré au système de flexibilité du prix du carburant ; donc, la mesure de flexibilité de prix devait s’appliquer automatiquement;

-La fixation de l’âge des véhicules à importer en Guinée à 8 ans, il estime cependant que la mise en place et l’opérationnalisation d’un service de contrôle technique de l’état des véhicules qui circulent sur nos routes est prioritaire et plus sécurisant pour les populations ;

-La volonté d’accroitre l’autonomie financière de l’Electricité de Guinée (EDG) par le placement des conteurs prépayés, il dénonce par contre, le faible niveau de communication en amont de cette stratégie de lutte contre la fraude dans le secteur de l’électricité et s’interroge sur le coût du KWh dans cette nouvelle politique de recouvrement en tenant compte du revenu du guinéen. En conséquence, le CROSC – Ckry propose :

1. La définition d’une structure de réduction du prix du carburant à la pompe en fonction du prix du baril comme suit :

-4.500 GNF pour le prix du baril en dessous de 50 Dollar US ;

-6.500 GNF pour le prix du baril entre 50 et 80 Dollar US ;

-8.000 GNF pour un prix de 80 à 100 Dollar US.

2. La mise en place et l’opérationnalisation rapide d’une agence de Contrôle technique de l’état des véhicules qui circulent dans le trafic routier guinéen ;

3. Le lancement d’une campagne de sensibilisation des populations sur les avantages des compteurs prépayés pour l’amélioration de la desserte en électricité et la fixation du prix du KWh en fonction du revenu des guinéens.

Le Conseil Régional des Organisations de la Société Civile de Conakry exprime sa gratitude aux partenaires bi et multi latéraux pour leurs appuis à la Guinée dans les épreuves de lutte contre Ebola et pendant les moments difficiles.

Vive la Croissance;

Vive l’Unité nationale ;

Que Dieu bénisse la Guinée !

Pour le Citoyen, le président du CROSC – Ckry, Abdoul Sacko

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top