Actualités

Bras de fer à l’UFDG : Bah Oury finalement exclu du parti par le conseil politique

12626100_1642376392679463_1145173563_nAu cours d’une réunion extraordinaire tenue ce jeudi 04 février 2016, le conseil politique de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée a décidé de l’exclusion de Bah Oury, vice-président du parti. L’information a été confirmée par le responsable de la cellule de communication de l’UFDG, Souley Thianguel, joint par notre rédaction qui précise par ailleurs que l’acte d’exclusion sera publié très prochainement.

Pour le moment, on n’en sait pas assez  sur les raisons de cette exclusion mais tout porte à croire que les sorties médiatiques et les prises de position du vice-président de l’UFDG ne sont pas du goût de plusieurs membres du bureau politique.

Bah Oury va-t-il se conformer à cette décision prise par le conseil politique de son parti ? sera-t-il au siège de l’UFDG  le samedi prochain comme il l’avait fait savoir la semaine dernière sur une radio de la place ? Voilà autant de questions qui restent pour le moment sans réponse mais de l’avis de plusieurs analystes, les jours à venir seront décisifs au sein de la principale force politique de l’opposition.

Bangaly Kourouma

Commentaires

commentaires

2 Commentaires

2 Comments

  1. conde

    5 février 2016 at 0 h 18 min

    cellou et ses conseillers ont commis une erreur politique. je me demande comment un parti qui réclame justice et dialogue refuse de dialoguer avec un membre du dit parti et prétend diriger la Guinée. Non c’est injuste mais c’est aussi antidémocratique. Que cellou se demande, est ce possible pour le président actuel de le chasser de la Guinée parce lui il s’oppose de façon farouche au president? Je dis que et ses conseillers montrent que Bah Oury est le véritable président et l’homme fort.

  2. conde

    5 février 2016 at 0 h 18 min

    cellou et ses conseillers ont commis une erreur politique. je me demande comment un parti qui réclame justice et dialogue refuse de dialoguer avec un membre du dit parti et prétend diriger la Guinée. Non c’est injuste mais c’est aussi antidémocratique. Que cellou se demande, est ce possible pour le président actuel de le chasser de la Guinée parce lui il s’oppose de façon farouche au president? Je dis que et ses conseillers montrent que Bah Oury est le véritable président et l’homme fort.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top