Actualités

Détournement, corruption… un ancien du RPG sur le second mandat d’Alpha Condé

téléchargementDans un entretien qu’il a eu avec notre rédaction hier, mercredi 03 février 2016, Mohamed Lamine Kaba, président du parti FIDEL  ( Forces Intègres pour la Démocratie et la Liberté ), s’est prononcé sur l’actualité politique  et les différentes crises sociales qui  guettent le second mandat  d’Alpha CONDE.

Notre invité a d’abord rappelé son parcours de combattant et de militant dévoué pour la cause du RPG d’alors, jusqu’à l’accession d’Alpha Condé au pouvoir en 2010.

Selon lui, si le pays accumule toutes ces crises qui fusent de partout, des universités privées qui risques de fermer ou de renvoyer les boursiers de l’Etat, des entreprises locales de BTP ou agences de voyage  risquant la faillite, des diplomates non payés,  un fort endettement de l’Etat vers le trésor public, « c’est parce que les valeurs pour lesquelles nous nous sommes battues, et que le Professeur Alpha devrait imposer dans sa gestion globale ne l’ont pas été ».

La Corruption est toujours une pratique courante dans notre administration, les détournements des fonds publics par de petits groupes aux commandes, et tout ça dans un climat d’impunité totale, entretenue par le président Alpha depuis 2010, le tout enveloppé dans un mensonge d’Etat aux pauvres citoyens Guinéens.

Alors que notre parti a toujours mené des enquêtes approfondies sur des dossiers à scandale, pour exhumer des pratiques non orthodoxes de certains cadres du département des travaux publics, de L’ARPT, le département des télécom, EDG etc…. Le Président n’a jamais réagit sous aucune forme à cet acte républicain et courageux, voire risqué car c’est toujours contre  les tentatives de corruption et de menace que nous rendons publics les contenus de nos enquêtes pour être fidèle à notre ligne de parti politique d’investigation.
On se rappelle qu’en fin 2012, le Président Alpha Condé disait qu’on a fait deux ans de tâtonnements et qu’il fallait que le pays prenne un nouvel élan, la troisième année il disait que nous avons fait trois ans de sale boulot et qu’il allait sanctionner les mauvais ministres sans état d’âme, la quatrième année il disait être entouré par des cadres qu’il ne connaissait pas, et que si son défunt frère Malick CONDE était vivant, ç’aurait été différent, mais que désormais il se ferait entouré par de bons cadres puisqu’il connaît désormais la situation. Mais malheureusement il s’est entouré par les mêmes encore.

Certes tout cela est la cause de l’endurcissement de notre ton à l’endroit de sa gouvernance, mais comme nous avions  constaté depuis novembre et décembre 2015, qu’il a commencé à sanctionner certains cadres véreux, il est à dire que nous avons apprécié cela. Et s’il ( Président Alpha Condé ndlr) continu sur  cet élan de sanction, je dis clairement que le parti FIDEL est prêt à travailler avec le Professeur Alpha Condé s’il fait de la lutte contre l’impunité son cheval de bataille.

Au delà de son regard sur cette gouvernance Alpha, Mohamed Lamine Kaba, sous son autre casquette de coordinateur de l’opposition extra parlementaire (COEP), se prononçant sur l’état actuel de la CENI, s’est dit favorable à une recomposition de cette institution, tout en précisant que cette recomposition devrait tenir compte de la loi sur le statut des partis politiques en Guinée qui donne un place désormais claire à l’opposition extra parlementaire. En conséquence celle -ci devra être représentée au sein de la future CENI réformée.
Entretien réalisé par
Mamadou Oury DIALLO

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top