Actualités

Assassinat d’un journaliste à l’UFDG: les premières mesures prises 

koulah_dialloComme nous vous l’annoncions, notre confrère, El hadj Mohamed Diallo, a été sauvagement assassiné ce soir au cours des affrontements se sont produits au siège de l’UFDG, en marge d’une réunion du conseil politique dudit parti.

Selon nos confrères de la télévision nationale, les autorités judiciaires du pays decident d’ouvrir une enquête pour situer les responsabilités dans cette affaire. Au sein de la corporation, l’Association Guinéenne de la Presse Electronique a d’abord reporté son congrès électif initialement prévu demain samedi 06 février 2016.  La presse a aussi décidé de porter plainte contre X, et compte poursuivre l’affaire jusqu’au bout.  C’est en tout cas la promesse faite par Amadou Tham Camara, président de l’AGUIPEL, aux parents de la victime. 

A la morgue de Donka, où reporters et responsables de médias se sont aussitôt retrouvés en grand nombre, la proposition d’observer une journée sans presse a été évoquée mais n’a pas pour le moment été disctée et formalisée par les quatre principales associations faîtière de presse. 

Il faut rappeler que les journalistes  se trouvent dans un état de choc. Une délégation de l’UFDG, conduite par Aliou Condé, a été refoulée par des journalistes au CHU de DONKA. « Nous n’avons pas besoin de votre présence içi, allez éduquer vos militants… », ce sont entre autres étaient propos scandés par des jeunes reporters en colère, difficiles à maitriser par les ainées.

Ensuite, à la morgue de Donka, plusieurs personnalités publiques notamment le colonel Balla Samoura, sont venus consoler les journalistes.  Pour le ministre de la communication, Rachid Diaye, c’est une tragédie.

Nous y reviendrons ! 

Thierno Amadou CAMARA 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top