Actualités

Marché polémique de fournitures diverses pour la police : Mr Abdoul Kabélé Camara, a-t-il signé le contrat ?

Abdoul-Kabele-CamaraAlors que les tensions provoquées par ce marché, entre d’une part, certaines entreprises et la direction nationale des marchés publics, et d’autre part, entre institutions intervenant dans la passation et la régulation de la commande publique, restent enfouies sous la cendre, il nous parvient d’apprendre de sources, généralement bien informées que le nouveau ministre de la sécurité, Mr Abdoul Kabélé Camara, aurait signé le document de contrat d’attribution dudit marché.

Nos sources, rapportent que c’est le DAF du ministère de la sécurité, qui l’aurait convaincu à signer.

Si cela s’avère, il faut dire que ce serait un géant Pas de Clerc de la part de Mr Abdoul Kabélé Camara, nouveau ministre certes à la tête de ce département, donc à la décharge duquel, on peut être tenté de concéder une non maîtrise des dossiers, mais homme de droits, tout de même, qui ne devrait point ignorer tout le tintamarre médiatique suscité par ce marché.

S’il advenait qu’il a signé le document de contrat, des enseignements, que voici, s’imposeraient à nos esprits :

-Le marché aurait donc été attribué, en violation de toutes les recommandations de l’Autorité de régulation des marchés publics ;

-La recommandation de cette institution portant reprise de la procédure de passation, y intégrant toutes les entreprises dont les offres avaient été ouvertes, aurait ainsi été ignorée par la direction nationale des marchés publics ;

-Le principe qui veut que les décisions de l’ARMP, s’imposent à tous les intervenants dans la passation de la commande publique, aurait été ignoré ;

-C’est l’administration générale et contrôle des grands projets, qui aurait ainsi eu le dernier mot dans le bras de fer, né autour de l’attribution dudit marché ;

-L’attribution des différents lots de ce marché, souffrirait du défaut de transparence, puisque contestée ;

-Les sanctions prises par le chef de l’Etat à l’encontre de certains cadres de la direction nationale des marchés publics, sanctions qui n’avaient visé que des lampistes, auront été comme un cautère sur une jambe de bois ;

-Enfin, cela créerait un précédent fâcheux, en matière de passation de la commande publique.

A suivre !

Bouba

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top