A LA UNE

Km36-Kansoyah : Le pont de tous les risques…

20160209_151511 (1)C’est un vieux pont bâti de boue, de crachat et d’objets de fortune, qui ne tient plus qu’à un fil. Il relie le Km 36 à Kansoyah, une excroissance de la grande mégalopole Conakry.

Il est fréquenté par des centaines de personnes, qui quittent cette localité tous les jours, pour venir faire leurs emplettes au Km 36.

Malmené et usagé, du fait de son âge et du poids du trafic humain et celui des engins roulants, ce point est sur le point de céder, si rien n’est fait au plus vite, pour l’entretenir ou le remplacer par un pont en métallique ou en béton.

Le traverser à bord d’un engin roulant, est synonyme d’épreuve pour les nerfs. C’est un grand moment de frayeur, selon plusieurs habitants, rencontrés sur place.

La preuve, un taxi-motard et une femme qu’il transportait, ont trébuché mardi sur ce pont de tous les risques, avant de se retrouver dans le marigot.

Un jeune homme qui était de passage à pied, a dû intervenir, pour sauver les infortunés, en plongeant pour les ramener à la surface.

Malheureusement, après les avoir sauvés, au moment de sortir de l’eau, le jeune glissa pour se retrouver au fond de l’eau.

Lui, il ne sera pas sauvé. Mort s’ensuivra, à la grande surprise des habitants de toute la localité.

Le Diallobé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top