Actualités

Vers un Think Tank pour éclairer les prises de décision en matière de développement durable (interview)

IMG_20160209_142153M. Kabinet CISSE est titulaire d’une Maitrise en économie obtenue à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry et d’un Master 2 en pratique du développement de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, parrainé par l’Université de Columbia et la Fondation Mac Arthur. Directeur Exécutif de l’ONG CECIDE depuis 2009, il est co-fondateur d’une plate forme dont nous cherchons à connaitre les missions et les avantages à travers une interview qu’il nous a accordée à son bureau sis à Coleyah, ce mercredi  10 février 2016. Il s’agit de l’IPED (Initiative pour le Prospective Economique et le Développement Durable), un Think Tank qui se veut résolu à agir pour l’amélioration des politiques publiques en Guinée et dans l’espace CEDEAO dont le lancement officiel est prévu en avril prochain.

Lisez !

Mosaiqueguinee: L’Initiative pour la Prospective Economique et le Développement Durable (IPED) sera bientôt lancée en Guinée. D’où vient l’idée de cette initiative ?

M. Kabinet CISSE: La création de l’IPED part d’un constat réel dans le processus de développement de notre continent: L’Afrique, en dépit des progrès réalisés ces dernières années en termes de croissance économique (5% en moyenne), est encore loin de la transformation sociale ambitionnée par certains décideurs politiques. Malheureusement face à ce constat, peu de réflexions et de débats d’idées sont menés sur les problèmes structurels de développement, surtout sur les politiques et stratégies d’orientation du futur économique des pays du continent.

En d’autres termes, les différentes politiques publiques et les programmes socio-économiques mis en œuvre à travers le continent pour permettre de rejoindre le groupe des pays dits émergents, sont moins renseignés et les résultats atteints, rarement soumis à l’appréciation ou aux débats contradictoires. Cela ne constitue-t-il  pas une difficulté à la prise de décision éclairée en matière de développement ?

Mosaiqueguinee: Peut-on savoir l’origine et la nature de cette initiative ?

M. Kabinet CISSE: L’idée de création de l’IPED est pour moi une conviction, je dirais même un esprit.

En effet, l’idée m’a habité et conquis mon esprit en 2014, lorsque j’étais dans la phase terminale de ma spécialisation de 18 mois en développement, notamment au programme de master 2 MDP (Master en Pratique du Développement) à la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Cette formation post-universitaire interdisciplinaire, et la consolidation de mes connaissances un peu vagues des questions de développement acquises grâce à l’ONG CECIDE que je dirige depuis 2009, m’ont permis de renforcer mes compétences techniques. A la fin d’une formation aussi constante que celle-ci, il est tout à fait normal de s’interroger sur comment valoriser le savoir acquis. C’est bien ce que j’ai fait, et la réponse la plus pertinente pour moi fut l’initiative de créer à mon retour en Guinée, un espace indépendant de recherche et de dialogue entre praticiens du développement, acteurs académiques, du secteur privé et citoyens sur les enjeux des politiques publiques. D’où la création de l’IPED, le Think Tank qui éclaire la prise de décision en matière de développement durable.  Mais je dois reconnaitre que la finalisation de l’initiative IPED a connu l’engagement sans faille de son co-fondateur, en la personne de mon cher frère et ami Cheick Mohamed DIAWARA avec qui j’ai partagé les bancs de la 38ème Promotion de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry. Grace à ses formations académiques et connaissances des questions de développement, l’IPED qui n’était mon rêve à moi est aujourd’hui devenue une réalité. Car M DIAWARA  a aussi un bon profil académique, il dispose d’une Maitrise en économie internationale obtenue à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne et d’un Master 2 en Développement Industriel et Evaluation de projets de l’Institut d’Etudes du Développement Economique et Social (IEDES)-Université de Paris I en plus de ces expériences dans des projets de Coopération Allemande (GTZ) et de la Banque mondiale (BoCEJ).

C’est en conjuguant nos efforts de façon continue, constante avec conviction et abnégation que nous sommes en train de réussir ce projet de création et d’opérationnalisation du Premier Think Tank en Guinée.

Mosaiqueguinee: Qui sont les membres de l’IPED?

M. Kabinet CISSE: L’IPED dispose d’une équipe multiculturelle,  pluridisciplinaire, dynamique et expérimentée, composée d’économistes, de sociologues, de géographes-aménagistes, de juristes, d’environnementalistes. Tous ont des qualifications de haut niveau et des parcours académiques et professionnels remarquables dans les métiers du développement. C’est pourquoi, j’ai la ferme conviction que l’IPED va bien rayonner car sa réussite est fondée sur la richesse des expériences acquises par ses membres en Guinée et à l’étranger dans l’étude des questions de développement.

Mosaiqueguinee: Apparemment, ce genre de structures (think tanks) sont moins connues dans l’espace francophone surtout africain. En Guinée, l’IPED semble être la première initiative du genre. Alors quelles actions va-t-elle mener après son lancement ?

M. Kabinet CISSE: Les Think Tanks sont apparus il y a très longtemps aux Etats Unis et ont eu beaucoup de succès car ils ont contribué à l’amélioration des politiques publiques et à la recherche de solutions aux grandes questions de sociétés. Dans l’espace francophone ils sont très récents. En Afrique, ils commencent leur apparition et sont en train de connaitre de la réussite.

Dans le cas de la Guinée, l’IPED va incarner le changement en ce sens qu’elle va impulser la culture de la responsabilité face à l’action publique. Comme vous l’avez certainement constaté, l’IPED intervient dans le champ du développement durable, avec pour porte d’entrée, la réflexion prospective dans plusieurs domaines structurés en trois (3)  thématiques de recherche :

• Croissance-Pauvreté-Emploi ;

• Exploitation des ressources naturelles-Economie Verte ;

• Innovation-Agriculture-Changement Climatique

Dans le processus de renseignement des sujets relevant ainsi de ces thématiques, la valorisation d’expertises nationales à côté de l’expertise internationale sera bien une approche importante  de notre intervention. Cette intervention s’opère à travers plusieurs types d’activités dont les plus importantes sont :

Les études/Recherches

Les Débats d’idées réguliers ;

Conférences thématiques ;

Séminaires de formation;

Publications.

MMosaiqueguinee: ‘’Agissons pour l’amélioration de  la qualité de l’action publique’’  est le slogan mentionné sur votre dépliant, est ce que cela signifie que l’action publique en Guinée a besoin d’être améliorée et Comment ?

M. Kabinet CISSE: Il faut tout d’abord noter que des efforts sont faits par l’Etat guinéen pour planifier son développement depuis son accession à l’indépendance en 1958 :

•Sous la première République : la Guinée a opté pour une planification centralisée qui a connu l’élaboration des plans de développement (triennal, septennal, et quinquennal) axés sur des secteurs porteurs de croissance

•Sous la deuxième République : la Guinée ayant  fait fie à la planification, a axé sa politique économique sur des programmes initiés ailleurs et imposés à notre pays à l’image d’autres pays africains. Ces Programmes sont entre autres les Programmes Structurels de développement.

• Sous la troisième République : le Gouvernement a opté pour un cadre global et cohérent de gestion du développement. Il a d’ailleurs institutionnalisé la planification stratégique, ayant un caractère indicatif et une approche participative, comme politique de développement qui conduit à l’élaboration du Plan National de Développement (Plan Quinquennal 2011-2015) et plan de l’émergence ‘’Guinée Vision 2040’’ en cours d’élaboration. Mais en réalité le processus d’élaboration du modèle économique et social du pays a peu mobilisé les acteurs clés et partenaires stratégiques de la prospective (chercheurs, décideurs des secteurs public et privé, acteurs de la société civile, entre autres). Le manque de dialogue inclusif autour de la démarche prospective de la Guinée, risque de réduire la pertinence de la vision politique actuelle ainsi que les progrès enregistrés dans les principaux domaines du développement: l’agriculture, l’énergie, les infrastructures…

C’est au regard de ces constats que nous nous engageons à agir ensemble à travers un Think Tank pour améliorer la qualité de l’action publique. Il est important de noter que ce défi n’est pas seulement propre à la Guinée, il est bien partagé par plusieurs pays du continent.

Mosaiqueguinee: En quoi l’IPED peut-elle contribuer ?

M. Kabinet CISSE: L’IPED est un modèle de Think Tank qui décrypte l’environnement économique et social national et régional, à travers des réflexions prospectives, des débats-publics et des formations, avec pour seul but l’amélioration de la qualité des politiques publiques.

C’est pourquoi, les actions développées par l’IPED se veulent catalytiques d’une dynamique de changement de pratiques dans la gestion des projets et programmes de développement en Guinée et dans l’espace CEDEAO, en vue de réduire efficacement la pauvreté.

Mosaiqueguinee: Comment comptez-vous financer la structure et ses activités ?

M. Kabinet CISSE:  la plupart des Think Tanks dans le monde francophone, I’IPED a opté pour une structure associative. Ainsi elle compte financer ses activités avec :

•Premièrement, la cotisation de ses membres les dons, legs et/ou contributions spontanées des membres, sympathisants, mécènes;

•Deuxièmement, les demandes de fonds et dons sollicités : L’Elaboration et proposition / soumissions de projets

•Troisièmement, les subventions

•Quatrièmement, les activités génératrices de revenus pour l’IPED : Séminaires de renforcement de capacités et des travaux de consultation ;

•Cinquièmement, les événements spéciaux en partenariat: Organisation des festivals, expositions, gala,…

En tout cas pour nous la première ressource pour réussir ce projet est d’abord la conviction qu’ont les membres de l’IPED qui a besoin d’être de temps en temps galvanisée par le soutien des Partenaires Techniques et Financiers (PTF) et l’Etat guinéen, premier consommateur de nos réflexions. Ceci pour donner plus de sens à l’action publique.

Entretien réalisé par Thierno Amadou CAMARA

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top