Actualités

Avis de grève de la COSATREG : Yamoussa Touré refuse de parler d’échec

1yamoussa trLa Confédération Syndicale Autonome des Travailleurs et Retraités de Guinée (COSATREG) et neuf (9) autres centrales syndicales avaient avaient appelé à observer une grève générale et illimité à partir de ce jeudi 11 février 2016. Le constat sur le terrain, laisse croire que le mot d’ordre n’a pas été très suivi, en tout cas pour le moment.

Mais malgré tout, on pense le contraire au sein de la COSATREG. Son secrétaire général, joint au téléphone par Mosaiqueguinée, parle de réussite. «Toutes structures ont observé le mot d’ordre. Il ne s’agit pas de bloquer le pays ou aller faire des actes de vandalisme. Nous avons dit à chacun de rester à la maison », explique Yamoussa Touré. Il estime que c’est juste un début. Il promet la poursuite de son action jusqu’à la satisfaction de leurs exigences par le gouvernement. A la question de savoir que feront la COSATREG et ses acolytes au cas où le gouvernement ferrait la sourde oreille, Yamoussa Touré reste catégorique : c’est illimité, ça va continuer tant que le prix du carburant ne baisse pas à la pompe, a-t-il indiqué.

La COSATREG avait été écarté lors des négociations tripartites (gouvernement, syndicat et patronat) sur la baisse du prix du pétrole. L’indifférence de la population face à ce mot d’ordre de grève va sans doute susciter assez de questions en ce qui concerne la représentativité de la COSATREG au sein du mouvement syndical guinéen.

Bangaly Kourouma

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top