A LA UNE

Agression contre la presse : Une équipe de Gangan Tv, prise à partie par des gendarmes à Nongo

journaliste_ganganA peine sorti du deuil de notre confrère El Hadj Mohamed Koula DIALLO, alors qu’on ressent encore les douleurs de cet acte crapuleux, c’est un autre cas, cette fois-ci de brutalité dont ont été victimes des hommes de médias guinéens.

Une équipe de la télévision Gangan Tv, en tournage ce vendredi, sur un sujet relatif à un conflit domanial opposant une famille à l’Etat, à Nongo-Contéah, s’est fait rudoyer par des éléments de l’unité de la gendarmerie affectée au ministre Loucény Camara, de l’Aménagement du territoire, dans le cadre de l’opération de déguerpissement, enclenchée par ce dernier.

Nos confrères ont été encerclés et violemment apostrophés par les éléments de cette unité.

Alors qu’il filmait la scène d’accrochage entre la famille Bangoura et cette équipe de la gendarmerie venue dans deux pick-up, le cadreur de Gangan TV, Bouba Camara, a été violenté par un gendarme qui s’est détaché du groupe pour interrompre son travail.

« Il s’est détaché de son unité, et a foncé tout droit sur moi, en disant ‘’il faut arrêter’’…il a brutalement saisi la camera. Je ne l’ai pas lâché. Il l’a secoué au point que celle-ci a été endommagée. Puis il y a d’autres gendarmes qui sont venus en renfort. Ils m’ont malmené jusqu’à ce qu’ils ont déchiré mes habits », a confié Bouba Camara à mosaiqueguinee.com

Selon nos sources, le Coordinateur Général du groupe de presse Gangan, Aboubacar Camara, saisi de la situation, est allé sur les lieux, puis au département du ministre Louceny Camara, sur la demande de ce dernier.

Le ministre Camara, aurait promis de rembourser les frais de la caméra endommagée par le gendarme de l’unité de déguerpissement.

Loucény Camara aurait également présenté ses excuses et celles de tout son département à nos confrères de Gangan.

Toutefois, interrogé par mosaiqueguinee.com, M. Aboubacar Camara, coordinateur du Groupe Gangan, a qualifié cet acte de révoltant.

Alors que la gendarmerie opérait déjà une rupture d’avec ce genre de pratiques qui ternissent son image et était dans une dynamique de mue vers une gendarmerie respectueuse du droit humain, cet élément toxique vient remettre cela en cause

Mamadou Oury DIALLO mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Alpha

    12 février 2016 at 19 h 59 min

    Les excuses du Minstre sont de l’hypocrisie. Ce qu’il faut c »est une sanction qui devra se poirsuivre jusqu’à la radiation du gendarme pour servir d’exemple.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top