Actualités

Education: le ministre Kourouma sur la fronde des enseignants contractuels

ibrahima-kouroumah_ministre

Comme on le sait, le système éducatif guinéen, surtout dans la ville de Conakry, connait une certaine paralysie relative à une fronde d’enseignants contractuels de l’Etat. En réaction à cette situation, le ministre en charge de l’éducation nationale, le Dr Ibrahima Kourouma, a livré un message ce soir, jeudi 11 février 2016.

Lisez!

Chers parents d’élèves,
Chers enseignants et élèves,
Mesdames et messieurs,

Depuis quelques jours, le Ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation constate avec regret, des agitations dans certaines écoles des communes de Matam et de Dixinn. Des élèves sans doute associés à des loubards, donnent libre cours à des comportements préjudiciables à la quiétude dans ces établissements et à l’ordre public.
Cette situation serait due à l’assèchement des cours par certains enseignants contractuels d’Etat des communes de Dixinn et Matam.
Pendant que ces élèves abandonnent leurs écoles, leurs homologues de Conakry et l’ensemble des 33 préfectures du pays sont calmes et suivent correctement leurs programmes d’études.
En ce qui concerne les enseignants contractuels d’Etat, notre Département qui a instauré la concertation avec eux, tient à préciser que le recrutement comme fonctionnaire est subordonné à la loi qui veut que l’accès à la Fonction Publique se fasse par voie de concours. En attendant cela, l’Etat leur a régulièrement payé des primes mensuelles même pendant les vacances.
Les enseignants de cette catégorie, conscients de la situation actuelle du pays sont en classe. Par contre d’autres très minoritaires, il faut le préciser, qui ne l’entendent pas de cette oreille sont libres de toute autre initiative, à défaut pour eux de répondre au devoir patriotique et de se soumettre à la loi.

Toutefois, notre ministère rassure l’opinion publique et l’ensemble des partenaires de l’école que toutes les dispositions sont prises pour le déroulement correct des cours dans les établissements scolaires, et tient à préciser que s’il est prêt à travailler avec les enseignants contractuels en activité, il reste ferme quant au remplacement systématique et définitif de tous ceux qui déserteront des classes.

Tout élève et enseignant pris en flagrant délit d’incitation aux troubles ou de violence sera poursuivi devant la justice.

Il est enfin important d’insister auprès des élèves et des parents d’élèves que le calendrier scolaire sera exécuté comme prévu et les dates des examens scolaires maintenues. Personne n’a donc intérêt à perturber les cours.

Le Ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation sait compter sur la compréhension de tous

Je vous remercie

Le Ministère de l’Enseignement Pré Universitaire et de l’Alphabétisation

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top