Actualités

Un journaliste brutalisé : la gendarmerie nationale s’explique

cdt_mamadou_alpha_barryInterpellé par la rédaction de Mosaiqueguinée, ce vendredi 12 février 2016 par rapport à la brutalité qu’a subie un journaliste de Gangan TV de la part d’un agent de la gendarmerie nationale, le commandant Mamadou Alpha Barry, porte-parole de la dite institution, donne sa  version :

Le gars (journaliste Ndlr) est allé sans badge, sans gilet se présenter à un problème domanial au niveau de Conteya. Il y’a eu altercation entre lui et les gendarmes. Quand ils (les gendarmes ndlr) se sont rendus compte que réellement c’est un journaliste, ils ont appelé le ministre (Lonceny Camara), ils l’ont dit nous sommes sur la mission mais il y’a une erreur qui a glissé…le ministre a dit faite moi venir le journaliste je paie sa caméra.

Cette version de Commandant Barry est vérifiable dans un de nos précédents articles parlant du  même sujet. Lonceny Camara a  donc plutôt opté pour l’apaisement que du bras de fer entre lui et la presse. Une décision salutaire mais insuffisante pour réparer le dommage et l’affront des journalistes du groupe Gangan.

Cette brutalité qu’a subie une équipe de nos confrères de Gangan TV à Nongo hier vendredi, intervient alors que ces journalistes étaient sur le terrain pour la couverture médiatique d’un conflit domanial. Ils ont été pris à partie par des agents de la gendarmerie nationale qui, apparemment, étaient hostiles à la camera.

Cette agression des hommes de media a une nouvelle fois choqué le monde de la presse tout comme le coordinateur  du groupe Gangan qui  a qualifié cet acte de « révoltant ».

Bangaly Kourouma

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top