A LA UNE

Premier jour de grève : le bilan à mi-journée des syndicats

IMG_20160214_161522La Guinée vit sa première grève générale illimitée ce lundi 15 février 2016 sous  l’ère Alpha Condé. Tous les secteurs d’activité sont concernés par l’appel lancé par la Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée et l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (CNTG-USTG). A mi- journée, les syndicalistes parlent de «réussite». A 11 heures déjà, le mouvement syndical avait sorti un communiqué pour remercier l’ensemble des travailleurs des différents secteurs tant au niveau du publique qu’au privé pour leur soutien à la grève. Selon Casmir Diaora de la CNTG, une trentaine de villes plus les cinq communes de Conakry ont largement suivi le mot d’ordre de grève. Plus loin, il ajoute : « La grève est observée dans tous les secteurs et au niveau de la santé avec existence d’un service minimum. Quelque part au niveau du transport, il y’a un conglomérat de patrons de transport qui se fait passer pour un syndicat et qui s’est désolidarisé ; alors que toutes nos fédérations de transport et de mécanique générales ont observé notre mot d’ordre ».

Au micro de Mosaiqueguinée, Casmir Diaora a condamné les affrontements qui ont eu lieu ce matin entre forces de l’ordre et jeunes en colère dans certains quartiers de Conakry notamment à Cosa et Wanidara. « Voilà ce qu’on craignait », dit-il. « Ce sont des jeunes qui ont des mobiles différents de ceux du syndicat. Ils veulent semer le désordre et en découdre avec les forces de l’ordre. Mais c’est les forces de l’ordre qui vont s’occuper de cela », affirme monsieur Diaora qui dit ne pas être informé d’un rendez-vous avec le haut représentant du chef de l’Etat ce lundi en vue de nouvelles discussions après l’échec de la rencontre d’hier.

Bangaly Kourouma

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top