Actualités

Culture : le ministre Siaka Barry au chevet des artistes guinéens malades

siaka_barryMercredi 17 février 2016, le Ministre Siaka Barry fait un grand pas en direction des artistes, malades et/ ou convalescents.
Visite de solidarité, de compassion et de reconnaissance du Ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique aux artistes malades et autres bibliothèques vivantes de l’art et de la culture nationale.

C’est au nom du Chef de l’État, Président de la République République, Professeur Alpha Condé et du Premier Ministre Mamadi Youla, que le Ministre Siaka Barry en compagnie du Secrétaire Général, Fodeba Isto Keyra et de plusieurs cadres du Ministère de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique, s’est rendu d’abord au chevet de quelques artistes malades et aussi dans les familles de certaines légendes vivantes, véritables icônes de l’histoire épique, l’histoire glorieuse de la préservation et de la promotion du riche patrimoine culturel Africain.
Ils ont pour nom Mory Djely Deen Kouyaté qui se débat depuis deux mois contre la maladie et qui a retrouver le sourire sur son lit de l’hôpital de l’amitié Sino-Guineenne à la venue de cette forte délégation porteuse de message de solidarité dans l’épreuve difficile que vit le  »Griot aux pectoraux d’acier ».
C’est aussi Hamidou Diaouné, membre fondateur, Chef d’orchestre du Bembeya Jazz National, Officier dans l’ordre national du mérite, aujourd’hui terrassé par les maladies du troisième âge, donc pratiquement cloué à son domicile à la Paillote, qui lui, a trouvé du réconfort lors de cette visite du Ministre Siaka Barry.
A un jet de pierre, nous voici toujours à la cité des artistes du peuple, la Paillote, chez Papa Kouyaté  »Le fou du rythme » tumbiste de l’orchestre national  »Keletigui et ses tambourinis », puis batteur du  »Quintet Miriam Makeba » et chez Linké Condé inamovible guitariste soliste de l’orchestre Keletigui, malheureusement tous les deux, bien que frappés de cécité, trouvent encore du plaisir à léguer leurs expériences aux jeunes.
C’est aussi en reconnaissance des immenses services rendus à la nation et ce depuis 55 ans que le Ministre Siaka Barry a dit de vive voix à l’archange du mandingue Hadja Kadet Diawara recevant la délégation à son domicile à Coleah Cité, qu’elle reste et demeure une des plus grandes figures de l’histoire de la musique authentique Guinéenne.
Le dramaturge Wolibo Doukouré, revenant de l’hôpital, est présent sur les lieux. Il sera à son tour honoré et réconforté par le Ministre de la Culture et du Patrimoine Historique.
A deux pas de là, nous sommes dans la famille d’un autre symbole national, feu Djely Mamoudou Kandé, sa première épouse N’Na Djely Kany , autre figure de proue de l’Ensemble Instrumental et Chorale la Voix de la Révolution, frappée par le poids de l’âge, elle tient bon et elle s’est réjouie de cette visite.
C’est ensuite, Morlaye Djibril Camara  »Badjibi » de Coronthie, l »octogénaire de la culture guinéenne, qui encadre plus d’un millier d’artistes au sein de l’Alliance pour le développement de la danse et de la percussion. Il dirige en plus, la troupe Gbassikolo. Le Ministre Siaka Barry a eu pour lui, des mots de reconnaissance et de solidarité, tout comme pour Salifou Kaba, l’ami et le complice de feu Boubacar Demba Camara.
Après avoir écouté les chaleureux mots de reconnaissance du Ministre Barry émerveillé de découvrir les photos murales ornant le salon de Salifou Kaba, images retraçant quelques pans de la saga du Bembeya Jazz, dira simplement : << Aujourd’hui, je suis guéri >>.
Congratulations, émotions, photos de famille, avec la promesse de Monsieur le Ministre face à la presse, de démultiplier ces genres de visites à toutes les gloires de la culture et du sport guinéen.

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top