Actualités

Mines: Batax-Bouna International Mining revient en force dans l’exploitation du diamant en Guinée

diamant_brutDepuis l’élection du président Alpha Condé à la tête de la Guinée, le pays ne cesse de s’ouvrir au marché mondial à travers un très bon niveau d’amélioration du climat des affaires dans tous les domaines d’activités.

Cette ouverture est surtout visible dans les secteurs commercial, mines et industries, où le gouvernement guinéen, bénéficiant de l’appui du Groupe de la Banque Mondiale, déploie des efforts colossaux pour l’amélioration du climat des investissements dans le secteur minier dans le pays.

Ces efforts se ressentent dans la reprise des activités de plusieurs sociétés et compagnies minières qui, autrefois, avaient suspendu leurs activités à cause de l’instabilité que connaissait la Guinée. Et pour cause !

Après l’interruption de ses activités depuis l’avènement des militaires au pouvoir en Guinée en 2008, la société Batax-Bouna International Mining Corporation, spécialisée dans la recherche de diamant, vient d’être rétablie dans ses droits par le nouveau gouvernement avec lequel il a obtenu le 17 décembre 2015, un nouveau contrat de recherche de diamant et minéraux associés dans la zone minière de l’ex-Aredor à Banankoro, située dans la préfecture de Kérouané, au nord-est de la Guinée.

Pour reprendre l’exploitation de cette zone en 2008, Batax-Bouna International Mining corporation avait d’abord payé les arriérés de salaire de 480 anciens travailleurs d’Aredor avec un montant qui s’élevait à plus d’un million de dollars US.

Selon les clauses du contrat, son but est de développer le plus grand projet minier de diamant sur les kimberlites en Guinée dans le respect des procédures nationales et normes internationales.

elhadj-bouna-keita-Copy-1

Elhadj Bouna Keita, le PDG de Batax-Bouna International Mining Corporation et président de la FEPADOR (Fédération patronale des diamantaires et orpailleurs de Guinée).

`Avec ce nouveau contrat, le PDG de Batax-Bouna International Mining corporation, Elhadj Bouna Kéita compte mobiliser plus d’un million de dollars US pour financer les travaux de recherche de diamant sur les sites diamantifères de Banankoro, où évoluait l’ancienne compagnie minière Aredor. Ce site regorgeant les réserves les plus riches et n’ayant pas été complètement exploitées par l’ex Aredor, se retrouvent aujourd’hui dans la concession de Batax-Bouna International Mining Corporation.

Ayant déjà fait ses preuves de 2008 à 2009 dans l’exploitation du diamant dans cette même zone de Banankoro, Elhadj Bouna Kéita espère créer des milliers d’emplois pour la jeunesse, tout en exploitant sa concession minière dans le respect des conditions de protection de l’environnement et de la prospérité des communautés locales.

Elle compte également renflouer les caisses de l’Etat à travers les taxes et impôts qu’il va payer pendant la durée de l’exploitation de la zone diamantifère, comme en 2008 et 2009, où sa production de diamant avait battu tous les records comme le certifie le site diamants-infos.infos.

« Pendant la phase de recherche, nous comptons recruter 100 à 200 employés, tandis que 1 000 à 1 500 personnes pourraient être employées pendant la phase d’exploitation qui doit nécessairement se faire avec de gros financements », a indiqué Elhadj Bouna Keita, le PDG de Batax-Bouna International Mining Corporation et président de la FEPADOR (Fédération patronale des diamantaires et orpailleurs de Guinée).

Si pendant le pouvoir des militaires, les investisseurs fuyaient la Guinée à cause de l’instabilité sociopolitique et les exactions dont étaient victimes les hommes d’affaires, Elhadj Bouna Keita est un entrepreneur qui a su tenir et surmonter ces difficultés et contraintes pour se relancer aujourd’hui dans les mines de diamant en Guinée, sous l’impulsion du président Alpha Condé qui a déclaré, lors d’une rencontre officielle, que la Guinée est désormais rouverte aux investisseurs du monde, d’où son slogan « Guinea is back ».

Publireportage

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top