Actualités

Mosquée incendiée à Diansoumana/Kankan: On en sait un peu plus sur les responsabilités 

CheikComme nous vous le disions, un incendie  d’origine criminelle a consumé dans l’après-midi de ce vendredi 19 février 2016,  la  mosquée de l’érudit de Kankan, Cheick Souleymane Sidibé, président de l’association Nourdine Islam. C’est dans son village natal, Djansoumana, un district situé à une trentaine de kilomètres du chef-lieu. Plusieurs interpellations ont déjà eu lieu.

Ce prédicateur se souvient encore de cet incendie qui a ravagé la mosquée qu’il a construite équipée à coups de plusieurs millions de francs guinéens. Plus rien ne reste, les flammes ont tout emporté. Selon le préfet de Kankan, joint au téléphone par la rédaction de mosaiqueguinee.com, ce sont des individus, de façon intentionnelle , qui ont mis le feu à cette mosquée aux environs de 10 heures et demi de ce vendredi. Juste après son nettoyage par les fidèles musulmans.
Les proches de la  victime affirment avoir pourtant alerté à la veille le préfet de Kankan des menaces provenant d’un groupe d’individus qui voulaient effectivement bruler cette mosquée et certains avoirs de l’érudit Cheick Souleymane Sidibé.
Selon le préfet Aziz Diop, un contentieux entre la famille de ce prédicateur et certains habitants de ce district était en passe d’être résolu cette semaine. Mais malheureusement, poursuit-il, le camp d’en face aurait, de façon délibéré,  mis le feu à ce lieu de culte.
Parmi les instigateurs de cet incendie, apparait le nom d’une dame, Doussou Sidibé, la directrice administrative et financière de l’institut supérieur des arts de Guinée, ISAG, citée par des proches de la famille d’avoir commandité cet acte. Cette dame est une ressortissante de cette localité où elle séjourne en ce moment. Cependant aucune preuve pour le moment ne prouve la culpabilité de cette dame.
Plusieurs personnes sont déjà mises aux arrêts. Le préfet rassure que le dossier sera transmis à la justice pour faire toute la lumière sur cette affaire.

Nous y reviendrons !

Seckou BAH

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. ingénieur

    20 février 2016 at 18 h 55 min

    Encore une fois de plus c’est Kankan sur la sellette. Le préfet était informé de la menace comme le cas des incendies des écoles mais il n’a rien fait pour anticiper et empêcher le danger. C’est vraiment regrettable d’avoir des autorités administratives incapables de jouer leur rôle. C’est la faute du préfet car il est incapable. Dire que Aziz Diop se bat pour être gouverneur de conakry c’est une insulte à l’égard des guinéens. Il est incapable de gérer Kankan lorsqu’ il veut venir gouverné conakry. Merde

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top