A LA UNE

Suspension de la grève générale : Le FMI cité parmi les institutions qui ont tenté de faire fléchir le syndicat guinéen 

Amadou-Diallo-CNTG--169x300

Amadou-Diallo-CNTG

Comme on le sait, lors de l’assemblée générale des syndicats ce matin, vendredi 19 février 2016, c’est Mamadou Mansaré, porte-parole du mouvement syndical, qui a pris la parole pour expliquer les points sur lesquels le syndicat et le gouvernement se sont accordés. Il a ensuite cité quelques institutions qui ont toutes essayé de faire fléchir le mouvement syndical autour de la question du prix du carburant à la pompe.

Parmi ces points, figurent la question de la grille salariale, du régime de la pension, des contractuels de l’éducation et  celle relative aux logements sociaux. Encore, le syndicat a obtenu du gouvernement, le maintien du prix  actuel (8000fg) du carburant à la pompe. Et ce, même en cas de hausse du baril sur le marché international jusqu’en fin décembre 2016.

Pour aboutir à ce consensus, Mamadou Mansaré a évoqué l’implication de certains diplomates dont l’Ambassadeur américain en Guinée. Il a aussi cité l’apport du FMI qui est intervenu par vidéoconférence pour faire bouger les lignes. « Nous avons été invité par l’ambassadeur des Etats unis, nous avons été invité par plusieurs institutions. On a fait une téléconférence avec le fonds monétaire international », a dit M. Mansaré.

L’intervention du FMI a-t-elle contribué à changer la position des leaders syndicaux ? Rien n’est moins sûr, après ces propos de Mamadou Mansaré.

Toutefois, Amadou Diallo, le secrétaire général de la Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée a profité du brouhaha provoqué par les propos de Mansaré, pour prendre sa décision. « Pour mieux continuer le travail, nous vous demandons très respectueusement, momentanément, de suspendre la grève », a lancé Amadou Diallo à la foule sans pour autant se soucier de savoir si son message est entendu ou pas.

Ensuite pour être claire et précis, il conclut en ces termes: « pour le moment, la grève est suspendue jusqu’à nouvel ordre, la séance est levée ».

Bangaly KOUROUMA

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top