A LA UNE

HAC : ça sent du roussi, Joachin Baba Millimouno, convoqué à la DPJ

1joachimPeut-être que ceux qui ont pointé une déformation congénitale à sa constitution, n’avaient pas tout faux !

Preuve s’il en était besoin, qu’en plus d’être la paria des institutions républicaines, coincée dans une bâtisse coloniale, qu’en plus d’être sevrée de dotations budgétaires et de salaires pour ses membres voici bientôt un an, la HAC (Haute Autorité de la Communication), est depuis des mois, la risée de ces institutions, dévorée qu’elle est par une crise interne qui risque de l’emporter.

Une crise qui prend des tournures dangereuses. Désormais, c’est sur le terrain judiciaire que cette crise se transporte.

Tenez, le jeune commissaire Joachin Baba Millimouno, dans le viseur de la présidente Martine Condé, qui semble ne pas lui pardonner son ‘’effronterie’’, à son égard, est dans de beaux draps.

A la guerre comme à la guerre, Dame Martine Condé semble bien décidée à livrer bataille contre le jeune Millimouno, qu’elle accuse d’être entré à la HAC par effraction, en faisant faux et usage de faux.

En clair, elle jure sur le palpitant que son ex protégé, qu’elle avait fait Rapporteur de l’institution, avait menti sur son âge, pour pouvoir intégrer la HAC.

Joachin Baba Millimouno, n’aurait même les 30 ans bien sonnés, alors qu’il en faut au minimum 35 ans, pour entrer à la HAC, dit-elle à qui veut l’entendre.

Ce que ce dernier réfute vigoureusement, preuves à l’appui.

C’est donc pour aller s’expliquer sur son âge que le jeune commissaire, a reçu hier une convocation de la DPJ.

Selon nos informations, des enquêtes auraient déjà été menées sur l’âge du jeune commissaire, aussi bien au ministère de l’enseignement pré-universitaire qu’à Kindia où il se serait établi un jugement supplétif lorsque les commissaires devant prendre fonction.

C’est le ministre conseiller du président chargé des relations avec les institutions, qui aurait saisi la police judiciaire, suite au refus du président de l’assemblée nationale de faire remplacer Joachin, conformément aux vœux de Mme Martine Condé.

L’avenir du jeune commissaire se joue désormais sur le terrain judiciaire.

A suivre !

Bouba

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top