A LA UNE

Elections Locales : Ce que Cellou Dalein Diallo et ses pairs se sont dit

12784412_165870890461896_963996910_nMoins d’une semaine après que la CENI ait annoncé son incapacité à pouvoir organiser les élections locales avant octobre 2016, les leaders de l’opposition guinéenne se sont réunis ce jeudi 25 février 2016, au QG de l’UFDG,  sis à Hmadallaye-CBG, pour décider de la suite à donner à cette décision de l’institution organisatrice des élections en Guinée.

Plus de deux heures durant, Faya Millimono, Aboubacar Sylla, Ibrahima Syla Bah, Jean Marc Téliano et d’autres opposants, étaient autour de Cellou Dalein Diallo, le chef de file de l’opposition afin d’adopter une position commune face à ce qu’ils qualifient de « dérive de la CENI». Déjà au sein de l’opposition républicaine, un document est en cours d’élaboration pour définir, de manière formelle, des revendications qui seront rendues publiques dans les jours à venir.

L’opposition accuse la commission électorale d’être à la solde du pouvoir. Selon Aboubacar Sylla, porte-parole de cette opposition, l’annonce de la CENI est « une grave violation d’un accord politique inter-guinéen », signé par différentes parties dont la mouvance et l’opposition.

Par ailleurs les opposants demandent le respect d’un certain nombre de questions liées à la restructuration de la  CENI et des réponses  claires sur l’assainissement du fichier électoral et l’organisation des prochaines élections communales et communautaires.

Bangaly Kourouma

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top