A LA UNE

1548 personnes illégalement détenues dans les prisons guinéennes: le rapport remis au ministre

[checklist][/checklist][starlist][/starlist]

IMG_20160302_175533Il y a plus d’un mois que le ministre en charge de la Justice a mis en place une commission de suivi des  détentions provisoires en Guinée. Cette commission était surtout chargée de recueillir le nombre de détenus préventifs ainsi que les problèmes liés à cet autre tare du système judiciaire guinéen. Ce mercredi 02 février 2016, ladite commission a remis son rapport au ministre de la Justice, Me Cheik Sacko.

Au total, ils sont mille cinq[checklist][/checklist] cent quarante huit (1548) cas de détentions préventives excessives, à la date du 15 février 2016.

Selon la commission chargée de faire ce travail, sept cent (700) cas ont été recensés pour des faits de crimes et les autres pour des faits correctionnels.On note aussi un pourcentage de onze pour cent  (11%) de ces détenus qui sont des femmes. On y trouve des nationaux tout comme des étrangers.

On se demande sur la fiabilité de ces chiffres, mais la commission rassure que son rapport est fiable et dit avoir travaillé avec les procureurs et les juges de paix et les régisseurs des prisons partout où elle n’a pas pu être. Il y a approximativement sept à huit préfectures qui n’ont pas de prison. Koubia et Mandiana, Koundara en sont des exemples.

Dans ce rapport, on fait cas de renvoies intempestifs. Mais « ça existe partout », a dit le ministre

Dans son discours de circonstance, le ministre de la Justice a tout de même reconnu que la question de la détention préventive est une faiblesse de la justice guinéenne. Il promettra surtout d’user des moyens dont il dispose, pour mettre en application les recommandations contenue dans ce rapport.

Thierno Amadou CAMARA

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Diallo Mamadou Yaya

    3 mars 2016 at 20 h 04 min

    Bonjour j’aimerai si possible avoir ce journal au pire cette page qui parle du nombre de détenu illégalement .

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top