A LA UNE

SAG : Les travailleurs menacent d’aller en grève à compter du 10 mars

Expl Or SAGLe préavis de grève des travailleurs de la SAG (Société Aurifère de Guinée), implantée à Siguiri, court depuis le 26 Février dernier.

En dépit de quelques avancées dans les discussions entre la section syndicale de la société et la Direction Générale, en dépit de l’implication des autorités de la région administrative de Kankan et du préfet de Siguiri, le mot d’ordre de grève reste maintenu.

Les discussions achoppant toujours sur deux des quinze points, contenus dans la plate-forme revendicative des travailleurs.

Dans le préavis de grève adressé à la Direction Générale, la section syndicale de la SAG, conditionne la suspension de son mot d’ordre de grève à la satisfaction des points suivants :

  1. La reprise de l’évaluation pour ceux des travailleurs qui n’auraient pas signé ou été approchés par leurs superviseurs ;
  2. Redéfinition de la méthodologie de l’évaluation ;
  3. Le report sur le salaire de base de la ‘’ prime d’évaluation’’ ;
  4. Le rehaussement de la prime d’astreinte (STANDBY), conformément à la plate-forme revendicative 2015 ;
  5. La confirmation des employés exerçant l’intérim à des postes supérieurs depuis plus de six mois ;
  6. La définition d’un calendrier tripartite de régularisation catégorielle dans tous les départements ;
  7. Le paiement intégral des heures supplémentaires prestées dans les différents départements ;
  8. La réfection totale et l’ameublement des locaux destinés pour l’astreinte (STANDBY) et des toilettes insalubres à l’usine CIP ;
  9. L’application du protocole d’accord du 14 Août 2014, en son point 5, relatif aux manifestations culturelles annuelles ;
  10. L’application du protocole d’accord du 14 Août 2014, en son point 7, relatif au remplacement des travailleurs devant aller à la retraite ;
  11. Départ du site de deux travailleurs étrangers, préalablement expulsés de notre site, pour des fautes liées à la sécurité industrielle : Bernard Daniel de l’ingénierie et un employé de DAHER ;
  12. L’application immédiate de l’article 131.2 du Code du Travail, relatif aux travailleurs étrangers (expatriés) sur notre site ;
  13. Mise à disposition de la cantine ouvrière de la délégation syndicale pour son fonctionnement dans un bref délai ;
  14. Faire bénéficier les Hauts Cadres (HC) des retombées des négociations salariales annuelles pour la simple raison qu’ils sont syndiqués et paient les cotisations syndicales conformément aux textes de loi ;
  15. La révision et la mise en application des Plans de développement et de succession pour l’ensemble des travailleurs ;

A suivre !

Demba Sidicki

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top