Actualités

Mot d’ordre de grève à la SAG : Les leaders syndicaux, inquiets pour leur sécurité  

bauxite-boffa-maison-keboLes principaux responsables de la délégation syndicale de la SAG, se disent inquiets pour leur sécurité.

En effet, depuis des jours, dans la foulée de l’émission d’un préavis de grève qui court jusqu’au 10 mars, date à laquelle, les travailleurs de la SAG, pourraient déclencher une grève générale sur les sites de Siguiri et de Conakry, ces derniers feraient l’objet de menaces de toutes sortes.

Un des leaders syndicaux, joint par mosaiqueguinee.com, a confié que des tracts circulent depuis des jours, aussi bien à Siguiri qu’à la mine, dans lesquels eux leaders sont ni plus ni moins menacés de mort.

Par ailleurs, il a révélé que copie de ces tracts, a même été affichée sur le tableau d’affichage officiel de la SAG.

Plus globalement, les responsables de la délégation syndicale, sont accusés d’être des instigateurs d’une grève qui n’aurait pour visée que la fermeture de l’usine.

Comme si les tracts ne suffisaient plus, on apprend que des véhicules sur lesquels sont posés des amplificateurs, ont sillonné ces jours-ci, pour menacer les leaders à l’origine du mot d’ordre de grève.

On leur dirait de faire attention, sinon que leur cimetière serait à Siguiri.

C’est tout dire que ces leaders syndicaux, sont dans l’œil du cyclone…

Alerté, le préfet de Siguiri, aurait simplement dit qu’il enverrait son protocole voir.

En attendant, le ministère des mines, a dépêché un cadre sur place, pour aider à éteindre le feu qui couve.

A suivre !

Demba Sidicki

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top