A LA UNE

Célébration de la fête des femmes : le discours « raté » du chef de l’Etat

AlphaCe mardi 08 mars 2016, le chef de l’Etat, le Pr Alpha Condé, a pris part à la cérémonie de célébration de la fête des femmes, organisée au palais du peuple. A travers un discours improvisé, prononcé en français, Soussou et quelques fois en malinké, et traduit en poular par le ministre du tourisme, originaire du Foutah, le président de la République s’est exprimé sans se faire suffisamment entendre par l’auditoire. Pire, en lieu et place d’un  accent particulier sur l’émancipation de la couche féminine, Alpha Condé a concentré son discours sur des piques à l’encontre de ses opposants.

« Nous comprenions à peine ce qu’il disait. Nos confrères des radios, qui ont posé leurs enregistreurs au niveau des haut-parleurs, auront du mal à faire passer des extraits du discours du chef de l’Etat », nous a rapporté une consœur journaliste qui a couvert l’événement.

Tout comme cette consœur, plusieurs autres journalistes et des participants, n’ont  pu bien comprendre ce que le président disait. Rares sont ceux qui ont pu bien entendre les propos d’Alpha Condé.

Profiter d’événements particulièrement spéciaux, différents de la politique, pour attaquer ses opposants, Alpha Condé n’est pas à sa première expérience.

Pourtant, des conseillers, le chef de l’État en a en grand nombre. La question qui se pose avec acuité est de savoir si le chef de l’État écoute ses conseillers. En tout cas c’est lui-même ces derniers, et ils sont censés être payés par le contribuable des guinéens.

Thierno Amadou Camara

Commentaires

commentaires

To Top