A LA UNE

Kankan : Ouverture ce matin du premier conseil administratif préfectoral

IMG_20160315_112620

De la gauche vers la droite, le gouverneur Nawa Damey et le prefet Aziz Diop

C’est en présence de plusieurs maires, sous-préfets et autres responsables  de la préfecture de Kankan, que les travaux de la première session du conseil administratif préfectoral (CAP) de l’année 2016,  ont été lancés ce matin, mardi 15 mars 2016, par le gouverneur de la région administrative de Kankan, Nawa Damey, assis à la même loge que le  préfet Aziz Diop, a constaté l’envoyé spécial de mosaiqueguinée.  Ce conseil, qui se tient içi, dans la salle.polyvalente Hô-Chi-Min, s’étendra sur une durée de deux (2) jours.

IMG_20160315_111336

Les Sous-préfets, assis en premier rang

Au cours de ce conseil, les sous-préfets feront notamment le point de la situation sécuritaire et socio-politique de leurs juridictions respectives. On attend d’eux également la situation des lampadaires et des forages. Ils devront surtout, dans ce cadre, dégager le nombre de lampadaires en bon état.

Les chefs des collectivités, présenteront le niveau d’exécution des actions programmées l’année dernière. Puis, ils présenteront leurs budgets respectifs pour l’an 2016. Au terme de ces deux jours, le conseil d’administration adoptera entre autres, le budget préfectoral de développement, exercice 2016.

Dans un discours musclé, le préfet Aziz Diop, a déploré l’accroissement des cas de vol, de violence, d’assassinat et des cas de viol à Kankan. Pour ces maux, il  accuse notamment l’usage des forces publiques par certains fonctionnaires à des fins privées et l’interférence de certains ressortissants.

« Il n’y a pas de développement  sans paix », a dit le gouverneur Nawa Damey qui déclarera ensuite que la priorité aujourd’hui à Kankan est e problème de sécurité et de paix. Ceci, pour lui, est à déploré que les énergies dédiées au développement soient consacrées à gérer des crises comme l’incendie d’une mosquée où d’écoles  incendiées.

Cette rencontre connait aussi la présence des projets et programmes et ONG évoluant dans la préfecture, à titre d’invités. 

Nous y reviendrons !

Thierno Amadou CAMARA, envoyé spécial de mosaiqueguinee.com

622 10 43 78

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top