Actualités

« Je suis toujours premier vice-président de L’UFDG ! »

bah-ouryBah Oury, vice-président exclu de l’UFDG,  ne désarme pas après la lettre réponse de Cellou Dallein Diallo, maintenant son exclusion. C’est du moins l’attitude que l’homme a affiché dans l’émission café débat chez nos confrères de Gangan Tv, mercredi 16 mars, dès que l’animateur  de l’émission l’a présenté comme ancien vice-président. « Je dois tout d’abord préciser que je suis toujours de l’UFDG, par conséquent, premier vice-président du parti », a-t-il précisé.

S’agissant de la suite de sa démarche face la réponse de Cellou dallein Diallo, Bah Oury rappelle qu’il y aura des procédures judiciaires contre cette décision, et que son pool d’avocats s’occupent déjà de ce dossier.
Il dit être rassuré de se voir rétabli dans son droit contre ce qu’il qualifie de  mensonges,  de diffamations et  de calomnies de la part de « Cellou dallein Diallo et son camp ».
Plus loin, Bah Oury insiste qu’après sa plainte contre la décision l’excluant du parti, cela met automatiquement fin à la sanction contre sa personne jusqu’à la décision finale d’une instance judiciaire. Ainsi, il dit être dans son droit de reprendre ses activités au sein du parti quand il le voudra. Sauf qu’il le fera pas tout de suite, a-t-il précisé tout de même.

Evoquant par la suite la série des défaites que Cellou Dalein à enregistrées depuis les présidentielles de 2010, Bah Oury  tire comme conclusion, la nécessité de changer de stratégie, et même de leadership. Et que c’est là son combat. Il s’engage à le poursuivre au sein de l’UFDG et à l’échelle nationale.

Bah Oury s’est également prononcé sur la demande de l’opposition républicaine, de baisser le prix du carburant au risque descendre dans la rue. Il dira simplement qu’il ne revient pas aux partis politiques de demander la baisse du prix du carburant, mais  aux syndicalistes.

Sur la question de la menace terroriste grandissante dans la sous région, Bah Oury estime plutôt que la première démarche préventive de ce phénomène, c’est la bonne gouvernance, la justice sociale, et vigilance des forces de sécurité.
On vous prête l’intention d’être candidat à la présidentielle 2020, vrai ou faux? Bah Oury répond : « Pour l’instant, je me concentre sur la réorganisation de l’UFDG afin d’y mettre un ordre pour faire face à l’horizon 2020 ».

Mamadou Oury DIALLO mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. GORKO

    17 mars 2016 at 0 h 55 min

    Ce Monsieur est vraiment ridicule. Pis encore, il prend les Guinéens pour des Vaches.C’est vraiment Dommage pour un Grand Monsieur de son acabit.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top