Actualités

Les droits des communautés riveraines des zones minières en Guinée, au centre d’un atelier 

DSC09743

Amadou BAH, président d’AMINE

Dotés d’importantes potentialités minières, les guinéens peinent à tirer suffisamment profit de ces ressources. C’est pour palier à cet état de fait, en améliorant la gouvernance dans le ce secteur, et contribuer à la prévention des conflits dans les zones d’exploitation minières, que l’ONG Action mines Guinée, a ouvert à Conakry, mercredi, 16 mars 2016, un atelier intitulé ‘‘forum sur les droits des communautés riveraines des zones minières’’.

Ce projet vise à donner la parole aux communautés riveraines des sites miniers, afin de recueillir leurs préoccupations et en même temps d’identifier des pistes de solution durable pour un développement harmonieux au profit des populations et des compagnies. Ce programme, qui se veut un espace de dialogue, d’échanges entre les parties prenantes de l’exploitation minière de notre pays  (communautés locales, sociétés minières et autorités administratives et locales), concerne sept préfectures: Boké, Kindia, Forécariah, Dinguiraye, Siguiri, Kérouané et Beyla.

Ce présent forum, qui réunit élus locaux, société civile, administration, communautés, compagnies minières et partenaires étrangers, est la suite logique d’une série d’activités réalisées sur le terrain avec les communautés dans le cadre de la mise en œuvre du projet intitulé la voix des communautés riveraines des zones minières de Guinée. Le projet a été initié par action mine Guinée sur financement d’OSIWA-Guinée.

Durant trois jours, explique le président d’Action mines Guinée, le journaliste Amadou Bah «les participants vont capitaliser les idées qui jailliront de cette rencontre afin de plaider pour les droits des communautés riveraines, afin  que les sites miniers soient protégés et respectés de la manière la plus responsable possible. Cela, conformément aux instruments nationaux et internationaux qui invitent les Etats riches en ressources minières ainsi que les compagnies , à respecter et à faire respecter les droits des citoyens à tous les niveaux».

Les conflits entre communautés riveraines et les sociétés minières sont de plus en plus récurrentes en Guinée. Les cas de Zogota, de Kiniero, de Kintinian en sont des exemples.

Trois autres pays participent également à ce forum. Ce sont : la Côte D’ivoire, le Niger et le Congo.

Bouka Barry

+224 620 56 85 85

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top