Actualités

L’UA évalue les chances de la Guinée à abriter le centre africain de développement minier  

bauxite_mine_0Une importante mission de l’Union africaine (UA) séjourne en Guinée depuis lundi pour évaluer les chances du pays à abriter le centre africain de développement minier (CADM), a rapporté la télévision nationale.

Les membres de la mission, ont été reçus par les dirigeants guinéens dont le Premier ministre Mamadi Youla.

L’examen du dossier de candidature de la Guinée doit tenir compte de plusieurs facteurs valables pour tous les pays candidats à abriter le CADM, tels que la Zambie, le Soudan, le Mali, le Kenya et le Botswana.

« Nous sommes venus évaluer les capacités de la Guinée à abriter ce centre africain de développement minier », a dit le chef de la délégation de l’UA, Hassan Houssein, à sa sortie d’audience avec le Premier ministre guinéen.   Il a précisé que ce centre va permettre aux pays africains qui disposent des ressources minières de développer des programmes et des projets en faveurs des populations de leurs pays respectifs.

Sur instruction des chefs d’Etat africains, l’UA ambitionne ainsi de mettre en place ce centre qui va jouer le rôle d’un institut de recherche pouvant mettre en valeur les politiques minières des pays dotés des ressources naturelles en Afrique.

  1. Housein a déclaré qu’il s’agit de développer des stratégies et des politiques minières au niveau des Etats, au nouveau africain et au nouveau international pour faire bénéficier les population de l’industrie minière.

Pour ce faire, le centre va renforcer les capacités opérationnelles des ressources humaines du contient, car, depuis environs 60 ans les ressources minières exploitées dans les pays n’ont pas eu des impacts sur les populations africaines, a-t-il affirmé.

« Nous estimons que la plupart des critères sont déjà respectés par la Guinée », a souligné le chef de délégation, avant d’ajouter que toutefois, « la mission fera son rapport objectif à déposer au niveau du conseil des ministres des affaires étrangères de l’UA », qui font décider quel pays va abriter le CADM.

Xinhua

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top