Actualités

  EDG : Le manque de mazout à l’origine des délestages dans la fourniture de courant  

DDCCEt si EDG avait menti, en arguant d’imaginaires travaux d’entretien, pour justifier les délestages de courant, auxquels sont confrontés Conakry et d’autres endroits, depuis au moins deux semaines ?

Oui, on est tenté de répondre par l’affirmative. Du moins à en croire nos enquêtes.

Selon des sources dignes de foi, ces délestages ne sont point dus à des travaux d’entretien, tel que cela a été mis en avant par la Direction d’EDG, tentant ainsi de se justifier.

Ils seraient plutôt dus à un manque de quantité suffisante de mazout et de Gasoil1. Ce qui ne permet pas de faire tourner à plein régime certains groupes de Tombo et de K-Energy.

On apprend que le bateau qui doit fournir les groupes de K-Energy en gasoil1, n’a accosté que ce mercredi 16 mars au port de Conakry.

Il avait été obligé, pour cause de grève, de se détourner de Conakry, pour prendre la direction d’autres pays, en attendant que les choses s’apaisent en Guinée.

Entre temps, à K-Energy, c’était le rationnement. Un seul groupe sur trois, à tour de rôle, tournait. Ce qui représente un sérieux manque à gagner d’au moins 50 mgwt/ jour.

Même constat au niveau des groupes de Tombo, alimentés en fuel lourd (mazout).

Depuis quelques semaines, EDG, a été obligée de rationner le peu de stock qui lui restait, soit 2000 litres, selon nos sources.

A tout cela s’ajoute le retard dans la mise sur le réseau des 50 mgwt de Kipé et une partie de Tombo, pour ce qui est du thermique.

Aux dernières nouvelles, le bateau ayant chargé du mazout pour la Guinée, arrive dans 72 heures, soit le 20 mars, à en croire nos sources.

Ce qui permettra, peut-être de bien fournir tous ces groupes et ainsi mettre le holà aux délestages en court à Conakry et environs, à Fria et à Labé.

A suivre !

Bouba

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top