A LA UNE

Lutte contre le chômage à Kankan : Une expérience réussie par Taliby Dabo

taliby_dabo

Kalil Taliby Dabo, homme d’affaires

En 2014, l’homme d’affaires, Kalil Taliby Dabo, offrait gratuitement, des sessions de formation, à mille cent (1100) jeunes à Kankan. L’objectif était de permettre à ceux-ci de réussir une insertion socio-professionnelle. En tournée dans la région de Kankan, un journaliste de mosaiqueguinee.com s’est intéressé à l’impact de cette initiative.

Vers fin 2014, alors que la question du chômage était encore d’actualité, comme c’est le cas aujourd’hui, deux groupes d’hommes et de femmes, au nombre de mille cent personnes, ont bénéficié de plusieurs semaines de formation sur la technique de recherche d’emploi, la création et la gestion d’entreprise, la citoyenneté et autres thèmes qui ont intéressé les bénéficiaires.

IMG_20160316_154014

Amara Condé DGA chargé des opération d’AMSY

A l’issue de cette formation, certains ont évolué en solo, et ont usé des connaissances acquises dans cette école. D’autres, se sont donnés les mains pour créer leurs entreprises. C’est le cas d’Amara Condé et Sidiki Keita. Ces deux, ont aussitôt créé une entreprises qu’ils ont fait appeler AMSI GLOBAL SERVICE.

« Nous avons suivi trois modules de formation dont les techniques de montage de micro projet. Cela m’a permis de développer en moi , mes connaissances. On a pensé à mettre une entreprise en place et c’est ce qui est fait », a déclaré Amara Condé, directeur général adjoint, chargé des opérations  de cette nouvelle entreprise. Nous l’avons rencontré, mercredi 16 mars 2016, dans les locaux de leurs entreprises, au quartier Bordeau.

Aujourd’hui, la jeune entreprise, AMSI GLOBAL SERVICE, emploie une vingtaine de jeunes. Selon nos informations, cette société a même pu décrocher un contrat de gestion du marché Dibida, l’un des plus grands centre d’affaires de la ville.

IMG_20160316_152302

Sékou Camara, menuisier

Un autre groupe de sept jeunes, s’est organisé autour de la menuiserie. Ayant participé à cette formation, Sékou Camara, et six autres jeunes, ont créé une union. De nos jours, ils ont trois ateliers de menuiserie à leur compte. L’un à la cimenterie, dans le quartier Senkefara, et les deux autres à Dar-es-Salam.

« Grâce à cette formation, on a essayé de faire beaucoup de choses », nous déclaré Sékou Camara, rencontré dans un de leurs ateliers, sis à Dar-es-Salam.

Thierno Amadou Camara, pour  mosaiqueguinee.com

622 10 43 78

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top