Actualités

Exclusif : Le PDG de Satelcom, brièvement interpelé jeudi sur ordre du président  

1prisonnEn plus d’avoir maille à partir avec l’inspection générale du travail et la justice, pour avoir congédié sans ménagement des travailleuses de son entreprise, pour accouchements rapprochés, le PDG de Satelcom, M. Souleymane Barry, est dans le collimateur de l’Etat guinéen à qui il doit de l’argent. Beaucoup de milliards de francs guinéens. Une dizaine, voire une vingtaine, selon une source proche du dossier.

Il est parmi la quarantaine d’opérateurs économiques guinéens, bénéficiaires de la coopération dite ‘’ hors projets’’ du Japon, depuis 2011-2012.

Tous, avaient bénéficié de prêts en nature (fer, ciments et autres produits) dont il fallait rembourser seulement le montant principal à l’Etat guinéen.

Les intérêts tirés de la vente de ces matériaux, revenant aux bénéficiaires, ces opérateurs économiques, en l’occurrence.

Pour sa part, M. Barry lui, avait bénéficié de ciments. Depuis 2011-2012, il tournerait l’Etat en bourrique et refuserait de rembourser celui-ci.

Selon un ancien ministre de la république, contacté par mosaiqueguinee.com, ce monsieur, s’était jusqu’ici particulièrement montré peu sérieux à l’égard de l’Etat, se jouant de ce dernier, comme bon lui a semblé.

Pour récupérer ses bourres, l’Etat guinéen dont on connait d’ailleurs les difficultés financières du moment, a décidé d’engager une opération coup de poing, pour contraindre ces opérateurs économiques à rembourser les montants à lui, dus.

C’est dans ce cadre que M. Souleymane Barry, a été brièvement interpelé ce jeudi, par les hommes de Colonel Moussa Tiégboro Camara (ORDEF), sur instruction ferme du président Alpha Condé, apprend-on.

Aux dernières nouvelles, on a appris qu’il a été remis en liberté, après s’être engagé à rembourser ce qui est dû à l’Etat, dans les tous prochains jours.

Il se serait engagé aussi à apporter dès ce vendredi les preuves de paiements déjà effectués.

Selon nos sources, l’Etat aurait donné jusqu’au 31 mars à tous ces opérateurs économiques indélicats, pour s’exécuter, c’est-à-dire lui rembourser ses dus, autrement, il procédera d’une autre façon…

Aboubakri

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Barry Alpha

    18 mars 2016 at 13 h 36 min

    Bonjour
    Je vous demande de retirer immédiatement cette photo de votre article. Vous devez vérifier vos photos et article avant de les publiés . J’ai pas mis les pieds à Conakry depuis 2010.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top