Actualités

Siguiri : Le camp du député Sékou Savané, ragaillardi par la nomination du nouveau préfet Ibrahim Kalil Keita  

sekou_savané_député-siguiriUne question continue de tarauder les esprits à Siguiri. C’est celle que voici : l’absence du député Sékou Savané à la prise de fonction du nouveau préfet, M. Ibrahima Kalil Keita, était-elle un piège ?

De l’avis de moult observateurs, tout reste à croire que cette absence du lion Sékou Savané, mardi à la passation de services entre le nouveau préfet de Siguiri en la personne de M. Ibrahima Kalil Keita et son prédécesseur Cheick Diallo dont les relations n’étaient pas au beau fixe avec l’uninominal  de Siguiri, n’était point fortuite.

Si certains ont pensé que sa présence dans la salle de passation, risquait de faire ombrage à plus d’un, tant la joie se lisait sur les visages de ses partisans, qui ont perçu en la nomination de l’ancien vice-président de la CENI, le signe de leur retour triomphale aux commandes de la préfecture de Siguiri, son absence, n’en a pas moins été remarquée.

Chaque fois que son nom était prononcé par le maitre de cérémonie, c’était un tonnerre d’ovations.

Tenez, lors de la présentation des officiels, même quand le présentateur a avancé les motifs de son absence, en invoquant des raisons de santé, cela a eu plus d’échos que la présentation de tout autre officiel.

Même le tout nouvel homme puissant de Siguiri, le Maden Mansa, Ibrahima kalil Keita, n’a pas succombé à la popularité du député Savané.

Il saluera le courage et la bravoure de son compagnon de combat politique du PDG-RDP au RPG-arc-ciel, en passant par le RPG d’origine, en ces termes : « laissez-moi remercier mon frère de lutte politique, Sékou Savané, même s’il n’est pas présent dans cette salle ». S’ensuivirent des cris de gloire à l’égard de celui-là en ces termes : le lion, le lion…

Dans la salle, un autre constat, a été fait lors de cette cérémonie de passation de service, c’est la distance prise par les membres du collectif et leur président Mamadi Traoré dit Tidjo.

Qui a pris tout le courage d’assister à cette prise de fonction du nouveau préfet de Siguiri, du début jusqu’à la fin de la cérémonie, tout en encaissant des flèches et des provocations lancées par certains jeunes à son encontre.

Certains de ces jeunes, venaient crier à même à ses pieds, scandant le lion Savané.

Malgré tout, M. Tidjo, est resté sage et a écouté les différentes interventions avec intérêt, pendant que ces bidasses, barbares, et coupeurs de route sont restés juste à la rentrée de la cour, regroupés vers la gauche sans même daigner faire un seul coup d’œil dans la salle.

Il s’agit des mêmes qui ont barré récemment la route à l’épouse du chef de file de l’opposition, Hadja Halimatou Dalein Diallo ; les nommés Mohamed Dioubaté Aimsi, Sékouba Traoré Suprême, et enfant noir, lesquels opèrent dans un pick-up du parti RPG-arc-ciel, non immatriculé.

Il faut signaler que Siguiri reste et demeure toujours un foyer de tension depuis quelques années, depuis que la ville a été subdivisée en 4 sections du RPG-arc-Ciel.

Il faut dire que le départ de l’ancien préfet Cheick Diallo est perçu comme un soulagement, voire une victoire pour le camp du lion Savané.

La qualité de la mobilisation des membres du collectif pour accompagner le préfet Cheick Diallo à Kouroussa pour la prise de fonction de celui-ci, en est une preuve……..

« Le temps est un allié de la vérité, il affaiblit les résistances qu’elle rencontre en nous-mêmes. »

Moussa Tatakourou Diawara, depuis Siguiri

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top