A LA UNE

Syli de Guinée : Le coach Luis Fernandez et son staff, virés, en cas de non victoire au Malawi

syli-734x320En Guinée, les autorités du ministère en charge des sports, et le public, sont très déçus des contre-performances du sélectionneur Luis Fernandez, et de son équipe, en éliminatoires de la CAN Gabon 2017.

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est ce nul assez triste, concédé par le Syli de Guinée, vendredi face au Malawi, en match aller des 3è et 4è journées de ces éliminatoires.

A l’occasion, le Syli recevait dans ses propres installations un match officiel depuis près de trois ans, pour cause d’Ebola. On imagine l’engouement suscité par ce match dans les rangs du public guinéen.

Déçus de la prestation des leurs, qui ont été infichus de battre le petit Malawi, les supporters guinéens, ont laissé éclater leur colère après la rencontre. Plusieurs incidents, ont été enregistrés avec à la clé des casses.

Suite à cette nouvelle contre-perf de l’équipe guinéenne, dernière de sa poule, avec seulement deux points pris sur 12 possibles, les autorités en charge des sports, ont convoqué le coach Fernandez et son staff à une réunion de crise ce samedi, à l’hôtel Riviera.

Au terme de cette réunion, il a été convenu qu’en cas d’une non victoire de la Guinée, le mardi 28 à Blantyre, Fernandez et son staff seront virés.

Toutefois, une séparation à l’amiable entre les deux parties, serait envisagée.

Depuis son arrivée à la tête de la sélection guinéenne, Luis Fernandez n’a pas gagné le moindre match dans ces éliminatoires de la CAN Gabon 2017. Seulement deux petits nuls à se mettre sous les dents, contre deux défaites.

A la réunion de crise de ce samedi, l’absence du président de la FEGUIFOOT, Salif Camara Super V, a été déplorée et condamnée par les premiers responsables du ministère des sports.

Il faut rappeler que Salif Camara, réélu pour quatre nouvelles années à la tête de l’instance dirigeante du football guinéen, à l’issue du congrès électif d’Août 2015, fait face à une fronde interne menée par 11 membres sur 15, que compte le bureau exécutif de la Fédé.

Ces 11 membres, demandent désormais la convocation d’un congrès extraordinaire, qui risque d’emporter Salif Camara.

 

A suivre !

 

Bouba

 

 

 

 

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top