A LA UNE

Des partenaires déçus « de la mauvaise gestion d’Ebola et du  manque de communications sincères et sérieuses  par l’Etat », écrivent

ebola_msfA moins de 10 jours de la fin de la période d’observation qui  à laquelle ils ont été soumis,  les guinéens, blessés dans leur chaire, ont été  à la fois choqués et surpris de constater la réapparition de la maladie dans la zone forestière. Précisément à Kporopara. Aussi bien , cette onde de colère à atteint certains partenaires, pas des moindres, qui l’ont exprimés dans  un message confidentiel envoyé à leurs employés. Notre rédaction s’est procuré d’une copie de cette correspondance.
«Quand un gouvernement est lui-même un danger pour la santé de sa population, la communauté internationale a besoin de le dire…», se sont  offusqués des bailleurs de fonds étrangers dans ce message.
Plus loin, les  partenaires, dans ladite correspondance, ont regretté la  gestion catastrophique par la Guinée de l’épidémie Ebola, des ressources allouées et de la communication faite dans le pays.
Ils précisent que  le Ministère de la santé n’a pas été capable d’ouvrir un site web et celui de la présidence ne parle que  d’Alpha Condé.
«Sans  une communication honnête et régulière entre les gouvernements et les citoyens de l’Afrique de l’Ouest, le virus Ebola et d’autres maladies sont certains de devenir endémiques», ont mis en garde  les partenaires dans ce message.
Le coordinateur de la lutte contre Ebola, le Dr Sakoba Keita, et  toute son équipe, ayant montré leur incompétence à faire à Ebola un mauvais souvenir pour le peuple de Guinée malgré les énormes ressources mises à leur disposition, doivent à cet effet tirer toutes les conséquences.

MLCissé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top