Actualités

États-Unis : le Capitole et la Maison Blanche bouclés après des coups de feu, un tireur interpellé

capitolLes bâtiments du Congrès américain et de la Maison Blanche ont été bouclés, lundi, à la suite de coups de feu. La police du Capitole a tiré sur un homme qui avait sorti une arme à l’entrée du centre des visiteurs, le blessant grièvement.

Le Capitole et la Maison Blanche ont été bouclés, lundi 28 mars en fin d’après-midi, à la suite de coups de feu. Un homme, qui avait sorti une arme à l’entrée du centre des visiteurs du Congrès américain, a été grièvement blessé par les tirs de la police.

« Lors d’un contrôle de routine, l’individu a sorti ce qui semblait être une arme et l’a pointée vers les policiers. Un policier a tiré et blessé le suspect, qui a été par la suite pris en charge par le personnel médical », a expliqué Matthew Verderosa, chef de la police du Capitole, lors d’un point presse.

La chef de la police du Capitole, lieu qui abrite les bâtiments du Sénat et de la Chambre des représentants, actuellement en congés pour Pâques, a ajouté que l’individu était connu des services de police. Et d’ajouter qu’il s’agissait d’un acte isolé d’une personne ayant déjà fréquenté les lieux auparavant.

Contrairement à ce que les médias américains avaient indiqué plus tôt, aucun policier n’a été blessé. Une femme a par contre été touchée et transportée à l’hôpital, a déclaré Matthew Verderosa.

Le bouclage levé

Le bouclage du Capitole est « maintenant levé » mais le centre des visiteurs – qui accueille des touristes dûment contrôlés avec passage sous des portiques – restera fermé avant une réouverture prévue mardi.

« L’identité et les motivations de l’assaillant n’ont pas encore été révélées », souligne Gallagher Fenwick correspondant de France 24 à Washington.

L’incident s’est produit quelques heures après un exercice de simulation destiné à vérifier la sécurité des lieux, ce qui a eu pour effet d’ajouter à la confusion. La Maison Blanche a aussi été confinée, le personnel étant interdit d’entrer ou de sortir.

Avec AFP et Reuters

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top