Actualités

Fria : l’appel à la Ville Morte pas suivi

friaLa première des deux journées ville morte appelées par l’opposition guinéenne n’a pas été observée dans la cité de l’alumine. Les citoyens ont vaqué à leurs préoccupations quotidiennes. Boutiques et magasins sont ouverts. La circulation est restée dense comme d’habitude. L’administration publique a fonctionné normalement. Un fonctionnaire requérant l’anonymat nous a confié venir au travail parce qu’il est payé par l’État non par l’opposition. La ville de Fria ayant un statut particulier depuis avril 2012 en raison de l’arrêt des activités de l’usine Friguia poumon de l’économie de la cité est déjà une ville morte selon un travailleur rencontré dans un café du centre-ville.
A noter que certaines boutiques qu’on peut égrener au bout des doigts sont restées fermer au plateau (centre-ville) et à l’intérieur du marché central.

Fanta Traoré

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top