A LA UNE

Première Journée «ville morte» : Notre constat à Conakry et à l’intérieur du pays

circulationL’appel lancé par l’opposition républicaine, aux guinéens, à la cessation de toute activité économique pour deux jours à commencer par ce mercredi 30 mars 2016, a été diversement suivi au cours de cette première journée.

A Conakry, le mot d’ordre de l’opposition a été partiellement respecté. Dans un précédant article publié ce mercredi matin, Mosaiqueguinée a fait état d’une circulation dense  sur l’autoroute Fidel Castro, où les écoles et commerces fonctionnaient tous biens. Sur cet axe, des échauffourées ont éclaté le matin, mais l’ordre a été rapidement rétabli.

Sur la route le prince, communément appelée Bambeto-Cosa, les commerces et certains établissements scolaires sont restés fermés, avec une certaine fluidité de la circulation toute la matinée. Mais la situation s’est détériorée dans la soirée notamment au niveau de Koloma.

Au centre-ville, l’administration et les banques étaient toutes opérationnelles. Des signes d’une journée « ville morte » étaient moins visibles.

Le grand centre d’affaires, Madina, n’affichait pas son ambiance habituelle. Mais il faut signaler que quelques magasins et boutiques ont tout de même décidé d’ouvrir. Comme à plusieurs endroits stratégiques de la ville, un camion de policiers était stationné sous le grand pond de Madina, certainement pour parer à toute éventualité.

A l’intérieur du pays, la plupart des villes ne se sentaient pas concernées par cet appel de l’opposition républicaine. A Kindia, administration, commerce, banques et écoles étaient ouverts et les moto-taxis roulaient comme d’habitude. Même situation à Kankan et à N’zérékoré où certains se disaient ne pas être informés du mot d’ordre lancé par les opposants.

Contrairement aux autres, la ville de Labé a tourné au ralenti ce mercredi. Selon nos sources basées dans la cité de Karamoko Alpha, tôt ce matin, un speaker faisait le tour de la ville pour demander aux habitants de rester chez eux. Le marché est resté fermé toute la journée. Aux alentours du marché, quelques magasins ont ouvert leurs portes, et la circulation des taxis n’a pas été empêchée cette fois-ci.

Bangaly Kourouma

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. sia

    31 mars 2016 at 19 h 50 min

    la ville morte n a ete suivi nul part. certains citoyens sont reste a la maison par crainte d etre brutaliser par les loubards de cellou dallein

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top