Actualités

Mines : une étude universitaire épingle le rapport ITIE 2013 publié par la Guinée

Amine ITIELes étudiants des Conseils Universitaires pour la Transparence dans les Industries Extractives (CETIE) ont rendu ce vendredi 1er avril 2016, le résultat des travaux d’analyse du rapport ITIE 2013. La cérémonie s’est déroulée dans un complexe hôtelier de Conakry en présence des représentants de la Société Civile, de certains spécialistes des questions minières ainsi que de l’ONG Amine Guinée (AMINES) qui a d’ailleurs encadré la recherche des étudiants.

Le résultat effectué par ces universitaires révèle que le rapport publié par la Guinée en décembre 2015 ne répond pas à toutes les exigences de la norme ITIE internationale. Pour amener l’Etat guinéen à rendre conforme son prochain rapport avec la nouvelle norme ITIE, Amine Guinée avait déjà initié et mis en œuvre un projet ayant permis de renforcer les capacités de la société civile et des universitaires sur la nouvelle norme et sur l’analyse des rapports ITIE. «Il est vraiment intéressant que  les politiques publiques soient guidées par des décisions éclairées, des recommandations faites par les acteurs de la société civile qui ont un regard pointu sur ces différentes questions », a déclaré Amadou Bah, le président d’Amine Guinée.

L’objectif de l’atelier de ce vendredi est de partager, amender et valider les résultats des travaux portant analyse du rapport ITIE 2013 ainsi que des proposition de solutions en vue d’améliorer les prochains rapports ITIE. Les organisateurs espèrent en tout cas que leur démarche pourrai contribuer à interpeller les décideurs publics

L’initiative d’Amine Guinéee et les CETIE est à encouragée dans un pays comme la Guinée qui tire 28% de son PIB du secteur minier et  près de 80% des recettes  d’exportations.

Bangaly Kourouma

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top