Actualités

Une militante du RPG  tombée en syncope au siège, ou l’histoire pathétique d’une militante engagéé mal récompensée

rpg_conventionIl y a une semaine, Madame Bamba Fatoumata Keita, une militante très engagée depuis  les premières heures du RPG Arc-ciel, RPG d’alors, est tombée en syncope au siège du parti, où elle assurait , avec d’autres bien évidemment,  la permanence.  Ce fût une scène spectaculairement ahurissante, pour des militants et cadres qui y étaient présents et qui ont vu cette sexagénaire hautement charpentée,  s’affaler à même le sol .  Aussitôt,  elle a été transportée et prise en charge par le parti dans une clinique de la place. Aux dernières nouvelles, elle serait paralysée d’un de ses membres et attend son évacuation en Tunisie.

Une maladie qui exprime une grande  déception pour une promesse non tenue ?

« Le mari de cette dame a perdu son emploi à cause de son engagement pour le RPG. Son fils, pendant des années, a été lui aussi de la garde rapprochée du Président, opposant à l’époque. Même à l’absence de ce dernier il assurait la garde chez ce dernier. Le Président, convaincu de son soutien, lui a pris un engagement. Il lui a promis d’élever son village, Djelibakoro situé dans la préfecture de Kankan, et peuplé de plus de 12 mille habitants, en sous-préfecture », nous témoigné un des cadres du parti, rencontré  samedi 02 avril 2016,  au siège du parti à Gbessia.

« Madame Bamba qu’est ce que tu veux que je fasse pour toi quand je serai Président ?», lui demandait souvent Alpha Condé à des occasions différentes.  « J’ai pris un engagement pour mon village sur la base de quoi je l’ai convaincu à vous suivre: c’est d’élever mon village en S/P », répondait Mme Baba.  « c’est seulement ça,  pas d’autres ? » répliquait Alpha Condé.  « c’est tout ce que je veux , c’est pour moi une question d’honneur et de vie Mr le Président.. » insistait-elle, selon nos informations.

Après  l’élection du Président, acculée par les villageois,  la bonne dame a continué a rappeler à son mentor à chacune de leurs rencontres, ses engagements, mais en vain. Elle a aussi entrepris en vain des démarches en solitaire auprès des cadres du parti  bien placés dans l’administration. Entre temps,  le président a élevé deux  villages en S/P lors de la dernière campagne pour la présidentielle, nous a confier un autre militant.
Connue sous le nom de Mme Baba,  cette militante à l’engagement incontestable,  qui a élu  domicile au siège du parti pour la permanence, a été présente, depuis les années de clandestinité, à toutes les manifestations du parti.

Présente au stade du 28 septembre en 2009, à l’occasion de la manifestation organisée par les forces vives d’alors, elle a eu sa vie sauve lors de ces événements, grâce à sa maîtrise de la langue toma nous, a-t-on dit.
Sadikou.

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top